Accueil Societé Les citoyens terrifiés par les délinquants dans la Capitale

Les citoyens terrifiés par les délinquants dans la Capitale

0
0

A la tombée de la nuit, tous les magasins de commerce situés au centre ville de la capitale baissent leurs rideaux, et les citoyens accélèrent leurs pas pour s’éloigner des rues de Tunis, particulièrement celles perpendiculaires à l’Avenue Habib Bourguiba, ainsi que les places de Barcelone et Le Passage, pour arriver rapidement chez-eux.

Parce que le samedi soir, les voix qui sévissent sont celles des gens attablés dans les bars, les délinquants, les voleurs, et tant d’autres individus de mauvaises mœurs…

Dans ce contexte, le soir du samedi 3 février 2018, sur l’autoroute menant de Tunis vers les cités Al Mourouj, des groupes de délinquants ont bloqué la route avec des pierres, au niveau de la cité Ennour, et s’étaient mis à braquer les citoyens sous les menaces d’armes blanches.

Toujours dans la même cité (cité ennour), d’autres délinquants formés par deux groupes se bagarraient entre eux avec des épées, des armes blanches, et des bombes à gaz paralysant, et à Jebal Jelloud, une autre bagarre impliquait deux groupes de voyous ayant conduit à la blessure d’une personne poignardée à l’aide d’une épée, et au saccage de plusieurs voitures des citoyens.

Un peu plus loin, dans la zone de la rue du Sahel, à El Ouardia, des délinquants venant de la cité Hlal se sont faufilés dans la région pour effectuer des braquages en utilisant du gaz paralysant, et à Cité ezzouhour également, ce sont les mêmes scénarios qui se répètent, même ailleurs, où les citoyens se retrouvent dépouillés de leur ‘biens’ par des voyous…

Malgré toutes ces situations, les Tunisiens sont convaincus que l’institution sécuritaire a réalisé d’énormes succès dans sa lutte contre le terrorisme, en réussissant à démanteler ses cellules, et à anéantir d’une main de fer ses mouvements  et à paralyser ses membres éparpillés.

Personne ne peut nier les grands sacrifices consentis par l’institution sécuritaire en vue de sauver le pays du fléau du terrorisme, cependant, au jour d’aujourd’hui, on a l’impression que la délinquance et la criminalité se sont répandues dans tout le pays, vu l’augmentation du taux de criminalité, ce à quoi l’institution sécuritaire se doive de consacrer tous ses efforts pour imposer l’ordre et affronter le phénomène de la délinquance, qui n’est pas moins dangereux que le fléau du terrorisme, d’ailleurs.

Les services de sécurité doivent s’attaquer à ce phénomène avec une poigne de fer, en allant même jusqu’au fin fond des ‘terriers’ de ces délinquants, et ne trouveront que soutien et appui de la part des citoyens.

Source

Charger plus d'articles
Charger plus par Anouar Chennoufi
Charger plus dans Societé

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

Lancement fin juillet du « FCR village » pour les Tunisiens de l’étranger (TRE)

« Pendant la haute saison, la Tunisie reçoit plus de 4 millions de visiteurs dont 750 000 …