Accueil Politique partis politiques Les propos de Zoubeir Chehoudi prouvent que la machine d’Ennahdha est désormais rouillée

Les propos de Zoubeir Chehoudi prouvent que la machine d’Ennahdha est désormais rouillée

0
0

Deux jours après le déroulement du premier tour des élections présidentielles du 15 Septembre 2019, et après les résultats préliminaires de la présidentielle ayant fait sortir en 1ère et 2ème position l’indépendant Kais Saïed et le président du parti « Au Cœur de la Tunisie », Nabil Karoui, attestant de facto la défaite du candidat du mouvement Ennahdha, Abdelfattah Mourou, le dirigeant nahdhaoui Zoubeïr Chehoudi a publié un statut sur son compte Facebook, le mardi 17 du mois courant, dans lequel il a annoncé avoir mis fin à toutes ses tâches de « dirigeant » au sein du mouvement, choisissant ainsi de rejoindre l’ensemble des adhérents, en étant pleinement confiant en la victoire de la volonté libre en  Tunisie.

Chehoudi, déçu de se qui se trame, depuis un long moment, au sein de son parti, a tenu à adresser trois messages :

Un premier message adressé au Peuple tunisien, à travers duquel il s’est excusé de son échec à contribuer à la concrétisation des objectifs de la Révolution.

Un second message adressé à la majorité des collègues adhérents au sein d’Ennahdha, à l’exception d’une minorité gâteuse et corrompue, leur présentant ses excuses quant à ses critiques formulées publiquement envers le président du mouvement Cheikh Rached Ghannouchi, qu’il a appelé à se retirer de la politique et à rester chez-lui, devant son « mihrab », et à écarter son gendre Rafik Abdessalem et tous les dirigeants « qui ont piétiné la volonté des plus grands électeurs en excluant directement ceux avaient des opinions contraires, parmi les femmes, les jeunes et les leaders historiques ».

Un troisième message adressé à ses parents, sa petite famille, ainsi que sa famille élargie.

Découvrez ci-après le statut intégral publié par Chehoudi, qui prouve effectivement que la « machine » d’Ennahdha est désormais politiquement « rouillée », et ceci confirme également qu’il y a effectivement un « conflit de générations et d’opinions » qui sévit dans le mouvement islamiste.

http://

Charger plus d'articles
Charger plus par Anouar Chennoufi
Charger plus dans partis politiques

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

Qalb Tounès pourrait bien être chargé de former le prochain Gouvernement !

Il nous est parvenus, par le biais d’une source digne de foi, que le parti de Nabil Karoui…