Accueil News Médias culture La Télévision tunisienne et le ministère des Affaires culturelles signent un important Accord-cadre destiné aux talents tunisiens et à la production mixte de feuilletons

La Télévision tunisienne et le ministère des Affaires culturelles signent un important Accord-cadre destiné aux talents tunisiens et à la production mixte de feuilletons

0
0

Un accord-cadre a été signé le mardi 8 octobre 2019 à la Cité de la Culture entre l’Institution de la Télévision tunisienne et le ministère des Affaires culturelles, sous les auspices du ministre Mohamed Zine El Abidine et du Président directeur général de la Télévision tunisienne Mohamed Lassaad Dahech, en présence de plusieurs cadres des deux institutions.

Les deux parties ont convenu de mettre en œuvre un certain nombre de projets, dont une importante production télévisée, qui traite principalement de la prise en charge de jeunes talents tunisiens dans divers domaines culturels, en tenant compte de la nécessité de préserver les éléments de base de la chanson tunisienne (parole, composition, production et chant) en plus de la production d’un feuilleton dramatique commun à diffuser sur la chaîne nationale, au travers duquel seront mis en avant les caractéristiques artistiques et culturelles de la Tunisie et de ses intellectuels et filmer un certain nombre de pièces de théâtre tunisiennes distinguées dans des festivals nationaux et internationaux.

Cet accord-cadre vise également à renforcer et à fixer les paramètres de la coopération commune entre les deux parties dans le domaine de la promotion et de la garantie de la couverture télévisuelle aux événements culturels et artistiques et aux festivals nationaux organisés par le ministère ou les institutions affiliées.

Mohamed Lassaad Dahech, PDG de la Télévision tunisienne, a souligné l’importance de cet accord pour soutenir la coopération dans le domaine de la culture entre l’institution de la télévision tunisienne et le ministère des Affaires culturelles, ainsi que pour soutenir les moyens de mettre en valeur les talents tunisiens dans de nombreux domaines culturels et de développer le processus de production dramatique, tel que l’expérience du «Le Théâtre familial», dont la production a été supervisée par la télévision tunisienne et a été diffusée pendant le mois de Ramadan, en même temps que de nombreuses productions de séries et de séries de comédies sociales et humoristiques, qui ont contribué à mettre en valeur un certain nombre de jeunes visages et de nouveaux talents.

Il a également proposé de créer un atelier permettant d’écrire et de réviser des scénarios dans différents styles artistiques et de formuler une image d’une scène culturelle renouvelée.

Dans le même contexte, le ministre des Affaires culturelles, Mohamed Zine El Abidine, a souligné la nécessité de consacrer le rôle du Pôle public et de parier sur lui pour faire connaître les programmes du ministère des Affaires culturelles et de ses mécanismes nationaux et spécifiques, et mettre en exergue sa stratégie qui vise à diffuser une culture consciente et constructive à travers la création d’un ensemble de productions télévisuelles communes et la mise en œuvre d’autres programmes à caractère culturel et artistique qui contribuerait à enrichir la scène culturelle nationale et à renforcer ses capacités de sensibilisation de la communauté, en appréciant la proposition de créer un atelier pour la rédaction, les scénarios et la réécriture de divers styles artistiques et en œuvrant à sa mise en exécution, à sa réalisation et à son tournage.

Il a été convenu de commencer immédiatement la mise en œuvre des dispositions de la Convention, en particulier celle concernant les talents, à laquelle participeront les jeunes de tous les gouvernorats de la République pour préserver et mieux définir la chanson tunisienne de divers types.

Charger plus d'articles
Charger plus par Anouar Chennoufi
Charger plus dans culture

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

Ahmed Mejri participe avec plusieurs artistes musiciens saint-louisiens à un atelier de musique-fusion au Sénégal

Suite à une invitation pour une résidence artistique par Marc Monsallier, le directeur l’I…