Accueil économie Le Directeur général de l’APII, Samir Bechouel, dévoile des indicateurs très positifs durant le mois de Janvier 2018

Le Directeur général de l’APII, Samir Bechouel, dévoile des indicateurs très positifs durant le mois de Janvier 2018

0
0

Lors d’une conférence de presse organisée par le Directeur général de l’APII (Agence de Promotion de l’Industrie et de l’Innovation), M. Samir Bechouel, les indicateurs décortiqués par le DG se sont avérés positifs et prometteurs, surtout en ce qui concerne le mois de Janvier 2018, où les intentions d’investissements ont connu une progression tournant autour de 100%, par rapport à la même période en 2017.

Dans ce contexte, M. Bechouel a assuré que durant le mois écoulé, la situation s’est présentée comme suit :

-Intentions d’investissements : + 100%

-Nombre de projets à créer : + 56,2%.

-Enveloppe globale des investissements : 408 Millions de dinars.

Ceci permettrait la création de 467 projets au total, toujours pour la même période, pouvant créer 6.611 postes de travail, et accusant une augmentation de 62,4% en termes de création d’emplois.

Évoquant entre-autres les investissements déclarés dans les industries totalement exportatrices, pour le seul mois de Janvier 2018, Samir Bechouel a indiqué que les chiffres ont fait apparaître une hausse de 162,3%, en comparaison au moi de Janvier 2017, passant de 40,6 à 106,5 Millions de dinars, quant aux investissements industriels à capitaux étrangers ils ont augmenté de 34%, pour grimper de 60,4 à 80,9 Millions de dinars.

Par ailleurs, en ce qui concerne les investissements supérieurs à 5 Millions de dinars, l’augmentation a été de 205%, tandis que les investissements déclarés dans les zones de développement régional, ils ont augmenté à leur tour de 217%, pour passer de 78 à 247 Millions de dinars.

Pour expliquer ce phénomène de ‘croissance’ durant janvier, le  Directeur général de l’APII a présenté l’argumentation plausible suivante : ce serait, selon lui,  l’effet de la l’exonération de l’impôt pour les entreprises nouvellement créées figurant dans l’Art 13 de la Loi de finances 2018 et également de la loi elle-même, qui auraient été la principale cause de la migration massive des déclarations d’investissements du mois de Décembre 2017 vers le mois de Janvier 2018.

Il est revenu sur le pourcentage de réalisations effectives des intentions d’investissements déclarés, pour souligner qu’il pourrait dépasser les 50%, en se référant à une précédente enquête, indiquant que les résultats d’une enquête actualisée vont être dévoilés dans les prochains jours.

Un autre facteur important pourrait bien booster encore plus le pourcentage des réalisations effectives des projets d’investissements, en fonction des avantages fiscaux prévus par le fameux Art 13 de la Loi de Finances 2018, notamment l’exonération d’impôt pendant 4 ans qui définit clairement la condition ‘sine qua non‘ pour bénéficier de cet avantage, celle de : “…démarrer leurs activités dans un délai ne dépassant pas les deux ans à partir de la date de déclaration du projet d’investissement…”.

 

Charger plus d'articles
Charger plus par Anouar Chennoufi
Charger plus dans économie

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

L’ancien Premier ministre Mohamed Ghannouchi déclare ses biens et ses avantages à l’INLUCC

L’Instance nationale de lutte contre la corruption, a reçu l’ancien Premier mi…