Accueil économie Tourisme Le conglomérat chinois Fosun s’empare du label « Thomas Cook » pour 14,2 millions de dollars

Le conglomérat chinois Fosun s’empare du label « Thomas Cook » pour 14,2 millions de dollars

0
0

Le conglomérat chinois Fosun s’est emparé de la marque Thomas Cook pour 14,2 millions de dollars,  plusieurs semaines après la faillite du célèbre groupe britannique de tourisme britannique, laissant des centaines de milliers de vacanciers bloqués à l’étranger.

La disparition de Thomas Cook en septembre a entraîné 22 000 pertes d’emplois dans le monde et provoqué le plus grand rapatriement de Grande-Bretagne depuis la Seconde Guerre mondiale, le gouvernement payant pour rapatrier 140 000 touristes.

L’institution britannique, âgée de 178 ans, a déclaré faillite en septembre après une tentative d’obtention de 250 millions de dollars US auprès d’investisseurs privés.

Fosun, coté à Hong Kong, qui était déjà le principal actionnaire de Thomas Cook et détient également le géant français du complexe de villégiature Club Med, avait renoncé à l’accord de la onzième heure pour maintenir à flot la société en proie à la dette.

Fosun va maintenant acquérir les droits de la marque sur Thomas Cook ainsi que sur les chaînes hôtelières subsidiaires Casa Cook et Cook’s Club, conformément aux termes de l’accord d’achat, a annoncé vendredi dans un communiqué.

L’acquisition s’appuierait sur les avoirs touristiques existants de Fosun et sur « la forte croissance du tourisme émetteur chinois », a déclaré Qian Jiannong, président du groupe de voyages de Fosun.

Thomas Cook luttait depuis quelque temps contre la concurrence féroce en ligne et accusait l’incertitude du Brexit d’être à l’origine d’une baisse des réservations avant son effondrement.

Source

 

Charger plus d'articles
Charger plus par Anouar Chennoufi
Charger plus dans Tourisme

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

Tunisiens et Algériens projettent la création d’une Zone de détente et de loisirs au niveau des régions frontalières communes en plus d’autres projets

Des responsables tunisiens et algériens s’étaient rencontrés, dans la journée du mar…