Accueil Divers Poème en hommage à la petite écolière emportée par les eaux à son retour chez-elle à Fernana

Poème en hommage à la petite écolière emportée par les eaux à son retour chez-elle à Fernana

0
0

En hommage à la mémoire encore toute fraîche de la petite écolière emportée par les eaux en crue d’un oued, le mardi 12 Novembre 2019, à Fernana, dans le gouvernorat de Jendouba, suite aux dernières fortes pluies orageuses qui s’étaient abattues dans cette région, nous publions ci-dessous le poème qui lui a été dédiée par l’instrumentiste-chanteur-poète, Belhassen Chennoufi.

Rappelons que la victime, qui n’avait que 12 ans, fût  emportée alors qu’elle était sur le chemin du retour de l’école Ouled Mefda, à Fernana (Allah Yarhamha).

Petit Ange, Pardon !

Pardon petit ange, pardon
Je fais partie de tous les cons
Qui se lovent, fiers, dans leur cocon
Qui se goinfrent à satiété
Et se complaisent dans la piété
Plutôt que faire preuve de pitié

Tu gambadais dans les buissons
Tressaillant tel un papillon
Les astres brillaient dans tes yeux
Jupiter fit gronder les cieux
Te voilà happée par les flots
Tes rêves et ton cartable sur le dos

Pardon petit ange, pardon
J’ai honte de mes frissons
Qui disparaîtront avec le temps
Le temps que maudira à jamais ta maman

Poursuivons nos querelles mesquines
Dans un pays bientôt en ruines
Par la faute des mercenaires
De la politique et des affaires
Puisse le regard de l’ange là haut
Nous sortir un jour du chaos !

Belhassen Chennoufi
Le 13 novembre 2019

Charger plus d'articles
Charger plus par Anouar Chennoufi
Charger plus dans Divers

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

Une «Dictée géante en arabe» sera organisée le 15 Décembre en France

Dans le cadre de la célébration de la Journée mondiale de la langue arabe, prévue le 18 Dé…