Accueil Politique Justice Les causes du décès de Feu Adam Boulifa selon le rapport du médecin légiste et l’avocate de la famille

Les causes du décès de Feu Adam Boulifa selon le rapport du médecin légiste et l’avocate de la famille

0
0

Le Chef du service de la médecine légale de l’hôpital Charles Nicole, Dr Moncef Hamdoun, est intervenu sur la Chaîne de télévision Nessma TV, dans la matinée du mercredi 20 Novembre 2019, lors du Journal télévisé matinal, pour revenir sur les causes du décès du jeune Adam Boulifa, dans une boîte de nuit de la Capitale.

Il a assuré tout d’abord qu’il n’avait pas fourni de données concernant le rapport de la médecine légale sur les circonstances et les causes de ce décès, expliquant que la confidentialité de l’enquête l’empêche de soumettre des données en liaison avec le rapport, y compris s’il a été déjà établi ou non.

De son côté, le site Internet de Nesma TV a appris que les autorités judiciaires et sécuritaires en charge de l’affaire auraient reçu le mardi soir le résultat du rapport de la médecine légale concernant les circonstances du décès, et qui aurait démontré que la victime avait subi des ecchymoses au niveau du visage, en plus d’avoir faire l’objet d’une forte poussée au niveau du dos, ayant laissé des traces nettes de la violence subie au niveau du haut du dos et au niveau de la nuque.

Deux côtes de la cage thoracique auraient subi de fortes contusions ayant entraîné la fracture de l’une d’elles directement liée au cœur, entraînant un ralentissement important du rythme cardiaque qui aurait entraîné une très grave difficulté respiratoire, qui aurait été la cause directe du décès de la victime Adam Boulifa.

Par ailleurs, l’avocate de la famille Boulifa, Me Amira Khémiri, aurait confirmé à son tour que le rapport de la médecine légale a prouvé que la victime était déjà décédée avant d’être jetée dans la cage d’ascenseur.

Elle, a expliqué également sur les ondes de radio Shems FM, que le médecin légiste a prouvé que la mort résultait des violences accrues commises contre Adam Boulifa, son lynchage, en plus d’avoir subi une très forte pression au niveau de sa cage thoracique ayant provoqué la fracture d’une côte du côté gauche ayant oblitéré son cœur.

Elle a ajouté qu’Adam, après sa mort, fût jeté dans la cage d’ascenseur dont les travaux n’étaient pas encore achevés.

Maître Khémiri, a indiqué entre-autres que ce mercredi ou demain un mandat de dépôt sera émis contre toute personne dont l’implication sera confirmée par l’enquête, sachant que les suspects arrêtés seront traduits, en détention, devant le Juge d’instruction.

Source

 

Charger plus d'articles
Charger plus par Anouar Chennoufi
Charger plus dans Justice

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

Arrestation de l’ancien Directeur général de l’Office des logements des agents de l’Education et Secrétaire général actuel du ministère de l’Education

Le ministère de l’Education a publié un communiqué, le mercredi 15 Janvier 2020, dan…