Accueil Politique Le ministère des Affaires étrangères s’explique sur l’affaire des dattes et de l’huile d’olive évoquée par Le Monde

Le ministère des Affaires étrangères s’explique sur l’affaire des dattes et de l’huile d’olive évoquée par Le Monde

0
0

Suite à l’article paru dans le journal français ‘Le Monde’, le 8 février 2018 et actualisé le 10 du même mois, ayant estimé que « Les arguments déployés (par la Tunisie pour ne pas l’inclure sur cette liste noire) – nécessité d’épargner une ‘démocratie naissante’, petits cadeaux (dattes et huile d’olive) envoyés à des élus – n’ont pas suffi à renverser la vapeur », le ministère des Affaires étrangères a rendu public un communiqué, le samedi 10 Février dernier, dans lequel il a catégoriquement démenti l’information publiée par le journal français.

Le MAE a effectivement nié toute distribution par la Tunisie de cadeaux aux députés au Parlement européen dans l’intention de bénéficier de leur appui et de les inciter à voter contre la décision de la Commission de l’Union Européenne (UE), d’intégrer la Tunisie à la liste noire des pays exposés aux risques de blanchiment d’argent et de financement du terrorisme.

Une source auprès du ministère des Affaires étrangères aurait confié à l’agence Tunis Afrique Presse, que : « Ces allégations sont dépourvues de tout fondement ».

Par ailleurs, Hamza Belloumi a contacté, dans La Matinale du 12 Février sur Shems FM, le responsable de la communication du ministère des Affaires étrangères, Bouraoui Limam, qui a donné les éclaircissements ci-après :

 

 

Ci-dessous les explications fournies par le ministre des Affaires étrangères, Khémaïes Jhinaoui, le 9 Février 2018, lors du Journal Télévisé de 20h00, après l’annonce de la décision prise par le Parlement européen à l’encontre de la Tunisie :

 

 

Charger plus d'articles
Charger plus par Anouar Chennoufi
Charger plus dans Politique

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

France : l’ancien Premier ministre Alain Juppé appelle Macron à répondre concrètement à certaines attentes légitimes des manifestants

Suite aux graves manifestations répétitives et destructives menées par les Gilets jaunes, …