Accueil Societé Place des femmes entrepreneurs et intrapreneurs en Europe et en Afrique : Appel à candidatures du « Prix les Margaret 2020 »

Place des femmes entrepreneurs et intrapreneurs en Europe et en Afrique : Appel à candidatures du « Prix les Margaret 2020 »

0
0

Le Prix les Margaret offrira aux 4 lauréates un financement pour accompagner et accélérer leur croissance

La Journée de la Femme Digitale lance son appel à candidatures du prix #lesMargaret, dédié à l’accompagnement et à l’accélération business des talents féminins du digital venues d’Europe et d’Afrique. Ces femmes entrepreneurs ou intrapreneurs engagées pour un monde meilleur grâce au numérique, pourront déposer leur candidature jusqu’au 2 février 2020 : 

https://LaJourneedelaFemmeDigitale.com/lesmargaret/.

Lancé en 2013 par la JFD (https://LaJourneedelaFemmeDigitale.fr/) et soutenu par Margaret Hamilton[1], le prix les Margaret (https://bit.ly/30ab9mo) met en lumière les grandes idées et innovations des femmes digitales engagées et inspirantes qui répondent aux grands enjeux de notre société.

4 Prix pour célébrer l’innovation au féminin.  

L’appel à candidatures est ouvert jusqu’au 2 février 2020 (minuit) : https://lajourneedelafemmedigitale.com/lesmargaret/

Quatre prix seront attribués à la 8ème édition de la JFD Europe, le 21 avril 2020, à la Maison de la Radio : Margaret Entrepreneur Europe & Afrique, ainsi que Margaret Intrapreneur Europe & Afrique.

Pour la première fois depuis sa création, le Prix les Margaret offrira aux 4 lauréates un financement pour accompagner et accélérer leur croissance. Dans le cadre du programme d’accélération business de la JFD, elles bénéficieront de financement, d’exposition médiatique, d’accompagnement de développement, d’une valeur globale équivalente à 1 million d’euros.

“A travers le prix les Margaret, nous récompensons la créativité, l’innovation et l’audace.  Nous offrons aux lauréates une accélération de croissance et une visibilité médiatique gigantesque en Europe et en Afrique. Avec moins de 5 % de fondatrices de startups dans le monde, et un accès au financement de 2 %, il est important d’apporter un soutien financier à ces femmes qui changent le monde.” Delphine Remy-Boutang, CEO the Bureau & la JFD, Présidente du GEN France.

Pour participer, les dossiers pour la catégorie Entrepreneur doivent répondre à plusieurs critères :

  • Startup fondée ou co-fondée par une femme ;
  • Le projet utilise les nouvelles technologies au service d’un monde meilleur ;
  • Structure existante en Europe et/ou en Afrique depuis moins de 5 ans.

Les intrapreneurs, quant à elles, doivent principalement démontrer qu’elles développent de nouvelles opportunités de croissance au sein de leur entreprise reposant sur des méthodes agiles et originales. Cette catégorie concerne les collaborateurs de grandes et moyennes entreprises ayant développé un projet en accord avec leur employeur, tout en restant salarié, pouvant mener à la création de nouvelles entreprises, mais aussi à d’autres activités et orientations novatrices, tels que le développement de nouveaux produits, services, technologies, techniques administratives, stratégies et postures.

Soutenir, investir, accompagner, les ambitions d’entrepreneurs et d’intrapreneurs d’avenir.

Le jury présidé par Delphine Remy-Boutang composé d’experts du numérique délibéreront le 6 février 2020 : Viviane Chocas, rédactrice en chef de Madame Figaro, Vanessa Chocteau, Directrice du programme French IoT du groupe La Poste, Bernard Giry, conseiller numérique, innovation et recherche de la Région Ile-de-France, Cathy Mauzaize, Directrice de l’entité grands comptes de Microsoft, Karim Sy, Président de Digital Africa, etc.

“Être lauréate du prix les Margaret a été un véritable propulseur. Nous avons gagné en visibilité… Être reconnue par un événement si prestigieux a aidé avec nos interlocuteurs au quotidien et des portes se sont ouvertes.” Julie Davico-Pahin, co-fondatrice d’Ombrea, lauréate du prix les Margaret (Europe 2019).

“Notre ambition est de créer davantage de Margaret. Je ne suis pas la meilleure, il y en a plein ! Notre travail c’est de pouvoir puiser à la base, de créer un vent nouveau avec des jeunes filles africaines qui grandissent avec un état d’esprit neuf, et qui seront les prochaines leaders.” Arielle Kitio, fondatrice de Caysti, lauréate du prix les Margaret (Afrique 2019).

#lesMargaret CANDIDATEZ : https://lajourneedelafemmedigitale.com/lesmargaret/

[1]Directrice du département génie logiciel du MIT, elle a conçu les logiciels embarqués des vaisseaux spatiaux du programme Apollo.

Distribué par APO Group pour La Journée de la Femme Digitale

Charger plus d'articles
Charger plus par Anouar Chennoufi
Charger plus dans Societé

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

L’expérience tunisienne dans la lutte de la violence basée sur le Genre durant la période post-révolution: «procédures juridiques et initiatives de la société civile»

Cet article vise à faire connaître la problématique de la violence basée sur le genre en T…