Accueil Politique Diplomatie Conférence de Berlin : Ni la Tunisie et ni le Maroc n’y participent !

Conférence de Berlin : Ni la Tunisie et ni le Maroc n’y participent !

0
0

Tout Berlin est sous très haute surveillance, ce dimanche 19 Janvier 2020, suite à l’organisation de la Conférence de Berlin sur la Libye, consacrée à la recherche d’un compromis pour un règlement pacifique du conflit en Libye.

Cette conférence se déroule sur l’initiative courageuse de la Chancelière allemande Angela Merkel, à laquelle la diplomatie allemande a officiellement invité de nombreux représentants, dont les chefs d’État, de Russie, d’Algérie, du Royaume-Uni, d’Égypte, des Émirats arabes unis, de Chine, des États-Unis, de Turquie et de France, ainsi que l’UE et l’ONU.

La Tunisie et le Maroc qui n’y assisteront pas, ils font partie des absents, surtout la Tunisie, le pays voisin le plus touché par la guerre en Libye, et qui partage avec elle prés de 500 km de frontières.

La Tunisie a décliné l’invitation tardive qui lui aurait été adressée (le vendredi 17 Janvier), en plus, elle reproche aux organisateurs de ne pas avoir été invitée à participer au processus de préparation de la conférence, qui a été entamé depuis le mois de Septembre dernier, malgré son désir constant d’avoir un rôle actif dans le dossier libyen.

Quant au Maroc, il a exprimé son étonnement face à son exclusion de la conférence sur la Libye à Berlin, sans toutefois comprendre ni les raisons et ni les critères de sélection des pays participants, malgré qu’à la veille de ce sommet, la crise libyenne avait été évoquée au cours d’un entretien téléphonique entre Emmanuel Macron et le roi du Maroc, Mohammed VI.

Dans ce contexte, le ministère marocain des Affaires étrangères a publié un communiqué, le samedi 18 Janvier 2020, dans lequel Rabat aurait exprimé son profond étonnement de voir le Maroc exclu de la conférence sur la Libye à Berlin.

Le chef du gouvernement d’union nationale libyen établi à Tripoli, Faïez Sarraj, et le maréchal Khalifa Haftar, commandant de l’Armée nationale libyenne, avaient annoncé leur participation à cette conférence, laquelle prend le relais à l’initiative échouée de Moscou.

Il importe de noter que plus de 4 mille policiers ont été déployés dans la ville, et plusieurs rues ont été fermées, sachant qu’un appel a été lancé aux automobilistes de ne pas utiliser leurs voitures, ce dimanche, et de se contenter des trains pour leurs déplacements.

 

Communiqué publié par le Ministère tunisien des Affaires étrangères :

http://

 

Charger plus d'articles
Charger plus par Anouar Chennoufi
Charger plus dans Diplomatie

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

Le Président de la République s’entretient avec le Directeur de l’Agence américaine de développement international (USAID) Mark Green

Le président de la République, Kais Saïed, a reçu au palais de Carthage, le mardi 18 Févri…