Accueil Politique La Conférence de Berlin sur la Libye a-t-elle été finalement pour rien ?

La Conférence de Berlin sur la Libye a-t-elle été finalement pour rien ?

0
0

Berlin a été en quelque sorte une sorte de « carrefour du monde », le dimanche 19 Janvier 2020, dont toutes les issues menaient vers la Libye, et où les dirigeants des principaux pays, impliqués dans le conflit qui déchire ce pays d’Afrique du Nord, y ont fait escale, à l’exception de la Tunisie (le pays le plus touché par le conflit libyen), et du Maroc.

Placée sous l’égide des Nations-Unies, cette conférence avait un seul objectif : mettre fin aux ingérences étrangères multiples dans ce pays, sachant que le conflit armé entre les frères libyens, se nourrissait d’appétits autour des gigantesques réserves pétrolières, et ce, par le biais de rivalités politiques régionales, de beaucoup d’enjeux et d’influence.

Ce que l’on peut retenir, essentiellement, des travaux de la Conférence de Berlin, c’est que les principaux pays concernés par le conflit qui déchire la Libye « ont promis de respecter l’embargo sur les armes et de ne plus interférer dans les affaires intérieures de la Libye, afin d’arriver à ramener la paix dans ce pays déchiré par la guerre civile ».

Rappelons que l’ONU avait décrété, en 201, un embargo sur les armes, mais il était resté largement lettre morte.

Et à Antonio Guterres, Secrétaire général des Nations-Unies, de rétorquer : « Tous les participants se sont engagés à renoncer à des interférences dans le conflit armé ou les affaires intérieures de la Libye ».

Pour sa part, Sergueï Lavrov, ministre russe des Affaires étrangères, a reconnu que la conférence a été, certes, très utile, mais « Il est clair qu’on n’a pas réussi pour l’instant à lancer un dialogue sérieux et stable entre eux », a-t-il dit.

 

En conclusion, et en l’absence d’un vrai accord sur le « cessez-le-feu » entre les deux parties en conflit, le maréchal Khalifa Haftar et le Chef du gouvernement d’entente nationale, Faïez Sarraj, présents durant cette conférence, la situation semble être restée inchangée, et la Conférence de Berlin aura été, probablement, pour rien !

 

Communiqué commun des participants

 

Déclaration de Sergeï Lavrov à l’issue de la conférence

 

Charger plus d'articles
Charger plus par Anouar Chennoufi
Charger plus dans Politique

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

Le Président de la République s’entretient avec le Directeur de l’Agence américaine de développement international (USAID) Mark Green

Le président de la République, Kais Saïed, a reçu au palais de Carthage, le mardi 18 Févri…