Accueil Politique Faïez Sarraj a mis en garde contre la gravité de la situation en Libye après la suspension par Haftar de la production du pétrole brut

Faïez Sarraj a mis en garde contre la gravité de la situation en Libye après la suspension par Haftar de la production du pétrole brut

0
0

Le Chef du gouvernement d’entente nationale en Libye, Faïez Sarraj, a mis en garde contre la situation de « catastrophe » dans le pays au cas où la communauté internationale de fasse pas pression sur le maréchal Khalifa Haftar pour qu’il met fin au blocus appliqué aux champs pétroliers ayant presque suspendu la production du brut.

A noter que les forces militaires de Haftar avaient fermé tous les principaux terminaux pétroliers en Libye, et ce, depuis le vendredi 17 Janvier 2020, dans une démonstration de forces, coïncidant avec la rencontre des puissances étrangères avec ses alliés lors de la Conférence de Berlin sur la Libye, pour le convaincre à arrêter sa campagne militaire visant à mettre la main sur Tripoli, où se trouve le siège du Gouvernement de réconciliation.

Sarraj a déclaré dans une interview accordée à l’agence Reuters, le lundi 20 Janvier, qu’il rejette les demandes de Haftar de lier la réouverture des ports à la redistribution des revenus pétroliers aux Libyens, notant que les revenus profitent finalement à l’ensemble du pays.

Il a ajouté lors de la Conférence de Berlin, que cette situation sera catastrophique si elle se poursuivait.

Répondant à la question « s’il voulait que des pays étrangers fassent pression sur Haftar pour mettre fin au blocus des ports pétroliers, Sarraj a déclaré: « Dans l’espoir que les parties internationales soient conscientes de l’importance et la gravité du problème … certaines parties étrangères ont promis de donner suite au dossier« .

 

Charger plus d'articles
Charger plus par Anouar Chennoufi
Charger plus dans Politique

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

Le Roi du Royaume d’Arabie saoudite Salman bin Abdelaziz soutient l’initiative présentée par le Président tunisien aux Nations-Unies

Le président de la République, Kais Saïed, a conversé au téléphone, dans la journée du 1er…