Accueil News Médias Lancement d’une initiative citoyenne : « la voix des tunisiens »

Lancement d’une initiative citoyenne : « la voix des tunisiens »

0
0

Hayet Ben Salah, présidente de l’Association Dhifef pour le développement des compétences, Lotfi Krouz, président des Alumni de la Faculté de Droit et des Sciences Economiques et Politiques de Sousse, Nizar Chaari, président de TunivisiosnFondation et Najah Missaoui, président de l’Association Tunisienne de l’Education aux Médias (ATEM Tunisie), ont tenu   une conférence de presse, le mercredi 29 Janvier dans la capitale pour le lancement d’une initiative citoyenne aswat-attwensa, en présence des représentants des médias, des organes constitutionnels, des militants de la société civile ainsi qu’un bon nombre d’intéressés par les affaires publiques.

Les présidents des associations susmentionnées ont présentésles piliers de ce projet et son support qui consiste en un portail, vecteur principal de la voix des citoyens et de la société civile, toutes tendances et couches sociales confonduesdu pays et à l’étranger. Ce portail se charge de rapporter leurs préoccupations ainsi que leurs revendications aux décideurs de la présidence de la république pour se propager aux différentes sphères officielles du pouvoir. Un suivi sera assuré pour recueillir les feed-back des interactions citoyennes.

Ce support représentera, de même, une force de proposition de projets de lois des compétences tunisiennes à soumettre aux pouvoir exécutif et législatif.

Ces mêmes intervenants ont rassuré l’assistance sur l’autonomie complète de cette initiative et son impartialité, revendiquant leur indépendance et leur apolitisme.

Cette initiative est née du besoin pressant de développer les canaux et outils de communication entre les institutions officielles et les citoyens ainsi que les médias et les acteurs de la société civile.

Une convention de partenariat a été signé, à cette occasion, entre les présidents des quatre associations pour sceller le cadre exécutif de l’initiative, basé sur la collaboration continue et en toute indépendance, impartialité et honnêteté afin de réaliser les objectifs communs dans le respect des règlements internes de ces mêmes associations et de l’esprit de l’initiative « aswat-ettwansa.

Cette convention stipule l’organisation d’ateliers de travail et des cycles de formation pour asseoir les soubassements de cette initiative et publier ces travaux, projets et programmes dans des rencontres périodiques au niveau national, régional et international.

Cette initiative ne se réduira pas aux quatre associations présentes lors de la conférence et demeurera ouverte à tous les acteurs de la société civile désireux de la rallier et répondant à l’esprit de ce projet et à ses orientations.

Au final, les quatre présidents des associations ont adressé une lettre ouverte au président de la république, Kais Said, l’exhortant à développer et améliorer les relations avec la société civile et les médias tout en lui proposant les outils et logistique pour y parvenir. « Ceci ne peut que consolider les principes de démocratie participative au cœur de l’institution de la présidence de la république afin d’en faire l’exemple pour le reste des institutions de l’Etat et de ses organes », indique le texte de la lettre.

 

Charger plus d'articles
Charger plus par Tunivisions.net
Charger plus dans Médias

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

Youssef Chahed sort de son silence pour dénoncer ses « détracteurs »

Dans un statut publié sur sa page officielle Facebook, ce samedi 4 Avril 2020, l’anc…