Accueil économie Pourquoi l’accumulation récente de dettes est-elle préoccupante dans les économies émergentes et en développement ?

Pourquoi l’accumulation récente de dettes est-elle préoccupante dans les économies émergentes et en développement ?

0
0

Depuis 2010, le volume de la dette dans les pays émergents et les économies en développement a atteint des niveaux record. Une liste d’options politiques est disponible pour réduire la probabilité que la vague de dette actuelle se termine par des crises et pour atténuer les effets de ces crises si elles se produisent.

Dans ce contexte, Peter Nagle (Economist, Development Economics Prospects Group) a publié l’analyse ci-dessous sur le blog de la Banque Mondiale, que nous avons jugé utile à rapporter pour vous.

La dette dans les économies émergentes et en développement a grimpé à des niveaux record depuis 2010.  Les risques induits par un fort endettement sont actuellement en partie atténués par le faible niveau des taux d’intérêt, sachant que cette tendance devrait se poursuivre à moyen terme selon les anticipations des marchés. Les marchés émergents et les pays en développement sont toutefois confrontés à une conjoncture marquée par de faibles perspectives de croissance, des vulnérabilités grandissantes et des risques mondiaux importants. Ils disposent cependant d’un certain nombre de possibilités d’action pour empêcher que l’actuelle vague d’endettement débouche sur une crise et, le cas échéant, atténuer ses effets.

  1. La dette a atteint un niveau record

Dette dans les EMDE

À l’échelle mondiale, le poids de la dette par rapport au PIB a atteint un pic historique de près de 230 % en 2018. Dans les économies émergentes et en développement, plus particulièrement, le ratio dette/PIB a bondi de 54 points de pourcentage pour atteindre un niveau sans précédent de 170 % environ en 2018.

  1. L’accumulation de dette après la crise a connu une accélération sans précédent

Variation moyenne annuelle de la dette

On recense quatre épisodes de gonflement de la dette depuis cinquante ans  : 1970-89, 1990-2001, 2002-09 et depuis 2010. La dernière vague d’endettement est sans précédent par son ampleur, sa rapidité et son caractère généralisé.

  1. Une accumulation simultanée de la dette publique et privée

Épisodes de gonflement rapide de la dette dans les EMDE

Les hausses rapides de l’endettement ne sont pas exceptionnelles dans les économies émergentes et en développement. Ces processus d’accumulation, qui concernaient auparavant davantage le secteur public, se sont déplacés vers le secteur privé entre 1970 et 2009. Depuis 2010, cependant, le gonflement de la dette touche aussi bien les États que le secteur privé.

  1. Les phases de hausse rapide de la dette se sont généralement accompagnées de crises financières

Proportion d’épisodes nationaux d’accumulation de la dette associés à des crises financières

Environ la moitié des épisodes de gonflement rapide de la dette dans les économies émergentes et en développement ont coïncidé avec des crises financières . Le cas échéant, ils se caractérisent par des niveaux plus faibles de production, de consommation et d’investissement.

Source :  Banque Mondiale

 

 

Charger plus d'articles
Charger plus par Anouar Chennoufi
Charger plus dans économie

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

Banque mondiale : L’Afrique pourrait voir son revenu augmenter de 450 milliards de dollars grâce à l’accord de libre-échange continental

Selon un nouveau rapport de la Banque mondiale, la Zone de libre-échange continentale afri…