Accueil Politique Diplomatie Quel rôle pourrait jouer la Tunisie contre la Transaction du siècle au sein du Conseil de sécurité des Nations-Unies ?

Quel rôle pourrait jouer la Tunisie contre la Transaction du siècle au sein du Conseil de sécurité des Nations-Unies ?

0
0

Le gendre et conseiller du président américain, Jared Kushner, a demandé à travers Les Etats-Unis la tenue d’une réunion à « huis clos » du Conseil de sécurité des Nations-Unies, afin de faire un exposé sur le plan de paix américain pour le Proche-Orient, à savoir la « Transaction du siècle », rejetée par les Palestiniens et par certains pays arabes.

Les américains s’activent actuellement pour que cette réunion ait lieu avant la venue à New York du président palestinien Mahmoud Abbas, programmée pour le 11 Février 2020.

Abbas, qui devrait manifester à l’ONU son opposition à cet intrigant et diabolique projet américain et réclamer l’application du droit international, aurait prévu de soumettre un projet de résolution au Conseil de sécurité, par le biais de la Tunisie qui siège en tant que membre non permanent du Conseil.

En décortiquant le diabolique plan élaboré par le gendre de Donald Trump, il apparaît que ce plan accorde de nombreuses concessions à Israël, surtout en proposant la création d’une capitale d’un éventuel Etat palestinien à « Abou Dis », un faubourg de Jérusalem (Al Qods), alors que les Palestiniens, eux, veulent faire de l’ensemble de Jérusalem-Est leur Capitale.

Ledit projet compte également annexer l’ensemble des colonies israéliennes, ainsi que la vallée du Jourdain en Cisjordanie, territoire palestinien occupé depuis 1967.

La Tunisie, qui a déjà dénoncé la « Transaction du siècle », organise une marche spectaculaire, sur l’initiative de l’Union générale tunisienne du travail et de la Ligue tunisienne de la défense des droits de l’homme, appuyée par la Société civile.

 

 

Charger plus d'articles
Charger plus par Anouar Chennoufi
Charger plus dans Diplomatie

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

Le président Recep Tayyip Erdogan a appelé lundi les Turcs à boycotter les produits français.

Sur fond de désaccord avec la Capitale de l’hexagone, et ce, concernant le traitement des …