Accueil News Médias technologies ITALIE-TUNISIE : Innovation collaborative & partnership dans les secteurs de la mécatronique et des TIC

ITALIE-TUNISIE : Innovation collaborative & partnership dans les secteurs de la mécatronique et des TIC

0
0

Dans un monde de plus en plus informatisé, l’industrie se transforme également en devenant interconnectée

C’est le thème central du workshop organisé par l’ICE-Agence pour le Commerce Extérieur, sous le patronage de l’Ambassade d’Italie, en collaboration avec AIDAM – Association Italienne de l’Automatisation Mécatronique et les Pôles de Sousse et El Ghazala, qui aura lieu le mercredi 12 février 2020, Hôtel Sheraton, Tunis, Salle Marhaba 2 (10.00 – 13h00)

« L’objectif est d’explorer de nouvelles opportunités de collaboration entre l’Italie et la Tunisie et de permettre aux entreprises italiennes d’examiner de nouvelles formes de partenariats avec leurs homologues tunisiens dans les secteurs de la mécatronique et des TIC, qui sont les deux secteurs représentant en grande partie les processus de production industrielle automatisés et interconnectés, liés à l’Industrie 4.0. » affirme Mme Donatella Iaricci, la directrice de ICE- Agence de Tunis.

L’organisation du Workshop s’inscrit dans le cadre d’un projet plus ambitieux : 18 entreprises italiennes qui se consacreront, au terme de la conférence inaugurale du 12 février, aux rencontres B2B organisées avec les entreprises tunisiennes des secteurs ciblés, ainsi qu’aux visites aux Pôles de Sousse et El Ghazala dans les jours qui suivent.

La conférence sera animée par les représentants des Institutions publiques tunisiennes dont la SMART Tunisia, représentée par sa Présidente, M.me Rim JAROU, relevant du Ministère des Technologies de la Communication et de l’Economie Numérique, M. Hichem Turki, PDG du Pôle Technologique de Sousse (mécatronique) et M. Mohamed Ali Mejri, PDG du Pôle d’El Ghazala (Tic); tandis que du côté italien, il y aura M. Paolo Dondo, directeur technique du Mesap Innovation Center et membre permanent du Cluster national de l’usine intelligente, M. Salvatore Latronico, Président du District de Production des Technologies de l’Information de la Région des Pouilles et enfin M. Giorgio Ventre, directeur scientifique de l’Apple Developer Academy de Naples et PDG de Campania Newsteel, incubateur de startup. Il s’agit d’un panel d’organisations qui travaillent déjà sur des projets conjoints, comme dans le cas des Pôles de Sousse et du Piémont, ou qui sont intéressés à approfondir toute forme de collaboration.

À cet égard, il faut souligner la présence de l’Apple Academy de Naples qui forme des développeurs d’applications italiens et étrangers à travers des techniques innovantes.

A l’issue de la conférence, un espace sera consacré aux success stories réalisées par deux startups, une tunisienne : la Enova Robotics et l’autre italienne : la Mylime.

La Tunisie a entamé un important processus de développement technologique, investissant dans la création de Centres de recherche dédiés aux secteurs des TIC, de la mécatronique et de la microélectronique. En effet, ces secteurs sont stratégiques pour l’économie du pays, car ils sont étroitement liés au projet prioritaire de modernisation du système de production national, grâce à l’utilisation de technologies intégrées.

Un atout significatif, dans cette perspective, est représenté par le nombre élevé de chercheurs présents en Tunisie, le plus élevé parmi les pays africains et arabes. Le secteur des technologies de l’information offre également des perspectives d’investissement intéressantes et de réels avantages comparatifs. La Tunisie qui entend devenir une plateforme de recherche et de développement dans les secteurs de la mécatronique et des TIC, encourage donc les initiatives d’investissement et de partenariat.

En Tunisie, le secteur de la mécatronique s’adresse à l’automobile, au médical, à la robotique et en général aux nouvelles technologies capables de stocker et d’utiliser l’énergie, de rationaliser les coûts et d’optimiser les performances des processus de production.

En Italie, de même, selon les recherches de la Digital Transformation Academy et des observatoires Startup Intelligence du Polytechnique de Milan, l’avenir est la mécatronique. En fait, près de quatre entreprises sur dix ont prévu des investissements dans l’innovation, la numérisation et l’automatisation supérieurs à ceux de l’année dernière dans leur budget 2019. Un indicateur important qui démontre la bonne santé dont bénéfice le secteur en Italie. Le secteur des IME est le district industriel italien qui a surmonté la crise, se mettant davantage à l’avant garde en raison de l’expansion des marges et du chiffre d’affaires. Ce secteur emploie environ 1600 000 travailleurs, ce qui en fait le deuxième plus grand d’Europeet produit de la richesse pour environ 100 milliards d’euros, exporte des biens pour 200 milliards et les actifs de sa bourse (60 milliards d’euros) contribue au rééquilibrage total de la balance commerciale italienne.

Enfin, cette initiative peut devenir un premier pas vers de nouvelles formes de coopération tuniso-italiennes dans le domaine de l’innovation technologique.

PROGRAMME

 

Charger plus d'articles
Charger plus par Anouar Chennoufi
Charger plus dans technologies

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

Tawtaw est une application mobile 100% tunisienne de Food Delivery lancée en janvier 2019 et qui est labélisée Startup Act

Tawtaw c’est votre deuxième cuisine directement dans votre poche. Nous permettons au…