Accueil Societé Aswat Nissa : les femmes tunisiennes au bas du classement en termes de différence entre Femmes/Hommes selon le Forum économique mondial

Aswat Nissa : les femmes tunisiennes au bas du classement en termes de différence entre Femmes/Hommes selon le Forum économique mondial

0
0

L’égalité entre femmes et hommes, dans tous les domaines, est un droit que la Tunisie a affirmé dans son engagement dans la constitution de 2014 et s’est engagée à y parvenir dans divers traités internationaux ratifiés, néanmoins, nous occupons toujours des rangs arriérés en termes de différence entre les femmes et les hommes selon le rapport annuel du Forum économique mondial : Gender gap report.

Malgré les progrès législatifs réalisés par la Tunisie ces dernières années, les dernières statistiques indiquent que son classement est inférieur à la moyenne mondiale du classement, se classant au 124e rang mondial sur 153 pays.

Quant à la participation des femmes à la vie politique, elle atteint le 67e rang mondial, leur pourcentage de portefeuilles ministériels ayant connu une baisse de 23,1% en 2018 à 10% en 2019.

La différence entre les femmes et les hommes reste élevée en ce qui concerne la participation économique et les possibilités d’emploi. Le classement de la Tunisie a rétrogradé à 142. Il convient de noter que le taux de chômage des femmes représente près du double de celui des hommes pour atteindre 22% pour les femmes contre 12,2% pour les hommes.

La Tunisie occupait le deuxième rang parmi les pays du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord en 2018, mais ce classement a décliné pour devenir le quatrième en 2019.

Par conséquent, Aswat Nissa appelle les autorités concernées à prendre en compte ces résultats afin d’œuvrer à réduire les différences entre les femmes et les hommes en Tunisie, comme suite:

  1. Estimer la valeur de la contribution réelle des femmes à l’activité économique en évaluant le travail non rémunéré des femmes comme les heures de travail domestique non rémunérées.
  2. Faire bénéficier les femmes des garanties nécessaires pour lancer des projets économiques en facilitant l’accès aux fonds nécessaires et en leur permettant de participer au marché du travail.
  3. Réaliser l’égalité des chances dans les hauts postes de responsabilité.
  4. Activer les dispositions de la loi n°58 de 2017 contre toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes, notamment au niveau économique.
  5. Accroître le taux de participation des femmes au marché du travail grâce à des politiques publiques visant à accroître le taux d’emploi des femmes.
  6. Intégrer l’égalité horizontale dans la loi électorale, qui garantit l’égalité entre la représentation des femmes et des hommes à tous les niveaux national, régional et local.
  7. Soutenir l’autonomisation économique des femmes rurales et œuvrer à améliorer leur situation et leurs conditions de travail.

Tunisie le 11 février 2020

 

Charger plus d'articles
Charger plus par Anouar Chennoufi
Charger plus dans Societé

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

L’expérience tunisienne dans la lutte de la violence basée sur le Genre durant la période post-révolution: «procédures juridiques et initiatives de la société civile»

Cet article vise à faire connaître la problématique de la violence basée sur le genre en T…