Accueil Societé affaires religieuses Agression d’un Imam à La Marsa : Simple «scénario» mis en œuvre par l’Imam afin de faire pression sur les autorités concernées pour être « titularisé » !

Agression d’un Imam à La Marsa : Simple «scénario» mis en œuvre par l’Imam afin de faire pression sur les autorités concernées pour être « titularisé » !

0
0

Le ministère de l’Intérieur est revenu en détails sur la soi-disant agression commise contre la mosquée « الرحمان » à Jebal Khaoui à la Marsa-Ouest, à l’aube du vendredi 21 Février 2020, indiquant dans son communiqué rendu public que :

Suite à la plainte déposée à l’aube du vendredi par l’Imam de ladite mosquée selon lequel la mosquée fût l’objet d’une tentative de vol à l’intérieur du lieu de culte et le saccage de ses bien, précisant qu’à environ 3h30 du matin il entendit des bruits étranges à l’intérieur de la mosquée (au moment où il dormait dans la pièce à côté de la mosquée), il prit la décision d’aller jeter un coup d’œil à l’intérieur, mais dès qu’il mit les pieds à l’intérieur il a été agressé par des inconnus qui ont pris aussitôt la fuite.

Alerté des faits, le ministère public a ordonné l’ouverture d’une enquête dans ce sens et suivre l’affaire de prés en la confiant à la Brigade de la police judiciaire du District de la sécurité nationale de la Marsa.

Néanmoins, en approfondissant les investigations avec la personne concernée (l’Imam), il a finalement avoué avoir intentionnellement endommagé le contenu de la mosquée après le départ des fidèles à l’issue de la prière d’Al IChaa, et que vers 22h00, de la même nuit, il avait dispersé des livres et des recueils religieux dans la salle de prière en plus il brisa le « lustre » installé au plafond à l’intérieur de la mosquée.

Il a également reconnu être retourné à l’intérieur de la mosquée, vers 3 h 15 du matin, où il s’est agressé lui-même avant de faire appel à des travailleurs appartenant à la mosquée, pour leur faire croire le scénario de l’intrusion d’inconnus pour voler et son agression par eux.

En plus, il prit même la peine de publier des photos des objets et livres saints dispersés sur le sol de la salle des prières de la mosquée, sur les réseaux sociaux.

Tout en poursuivant les investigations avec lui, il a déclaré que son objectif était à cet égard d’exagérer l’incident afin d’attirer l’attention des autorités concernées afin de le nommer de manière permanente et formelle « Imam des 5 prières » de la mosquée en question.

Face à cette situation, le ministère public a autorisé son maintien en détention pour le motif suivant : « الإيهام بجريمة والإضرار بملك الغير العام ».

http://

 

Charger plus d'articles
Charger plus par Anouar Chennoufi
Charger plus dans affaires religieuses

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

Un incendie ravage 4 voitures dans le sous-sol d’un immeuble à 5 étages derrière Carrefour La Marsa

Un incendie s’est déclaré dans un parking sous-terrain d’un immeuble à 5 étage…