Accueil Societé Association & organisation Vives inquiétudes face à la situation des migrants détenus à Wardya

Vives inquiétudes face à la situation des migrants détenus à Wardya

0
0

Ce matin vendredi 6 mars, le FTDES a reçu une nouvelle vidéo venant appuyer encore un peu plus les violations dont les personnes détenues dans les centres « d’accueil et d’orientation » en Tunisie sont victimes. Selon les appels à l’aide et la vidéo reçus par le FTDES, une nouvelle expulsion aurait eu lieu ce matin. Les images montrent 5 jeunes hommes, dont trois seraient mineurs, menottés à l’arrière d’une camionnette. Malgré les alertes lancées par le FTDES, les autorités tunisiennes n’ont pas donné davantage d’informations concernant le sort réservé aux jeunes hommes embarqués ce matin. Également alertés, les agences onusiennes n’ont pas réagi à ces informations.

Ces vidéos et les témoignages qui laissent voir l’ampleur des violations des droits dont les personnes enfermées dans ces centres de détention sont des plus inquiétants. Le silence et le manque de transparence des autorités tunisiennes à ce sujet doivent cesser. Le Forum Tunisien pour les Droits Économiques et Sociaux, conscient des agendas politiques et médiatiques chargés des différentes organisations, instances et associations de de défense des droits de l’homme présentes en Tunisie, réitère néanmoins ses demandes et appelle :

–  L’ensemble des organisations internationales, humanitaires et de la société civile à réagir collectivement face aux violations des droits des personnes migrantes de plus en plus nombreuses sur le sol tunisien et notamment dans les centres « d’accueil et d’orientation » de Wardya et de Ben Guerdane

– Les autorités tunisiennes à autoriser des organisations de la société civile, des institutions parlementaires et constitutionnelles ainsi que des journalistes à ces centres de détention

– Les organisations internationales à rendre visite aux personnes détenues de manière urgente et plus régulièrement afin de régulariser les situations des personnes en besoin de protection

– Les autorités tunisiennes à briser le silence qui règne sur ces centres et arrêter les d’expulsions de personnes migrantes depuis ces centres jusqu’aux frontières algériennes et libyennes, étant donné que le Ministre des affaires sociales a affirmé son attachement au principe de non refoulement [1]

Le FTDES renouvelle enfin son opposition aux expulsions opérées sous prétexte de la protection de la souveraineté nationale ou des accords bilatéraux que ce soit en Tunisie ou dans les autres pays

Forum Tunisien pour les droits Économiques et sociaux

Abderrahmane El Hedhili

[1] http://www.letemps.com.tn/article/111511/la-tunisie-refuse-cat%C3%A9goriquement-l%E2%80%99expulsion-de-ses-ressortissants

https://ftdes.net/vives-inquietudes-face-a-la-situation-des-migrants-detenus-a-wardya/

Charger plus d'articles
Charger plus par Anouar Chennoufi
Charger plus dans Association & organisation

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

Le contentieux environnemental : nouvel axe stratégique pour le département justice environnementale du FTDES

Le département justice environnementale du Forum Tunisien pour les Droits Economiques et S…