Accueil Societé Association & organisation Pour la sécurité et les droits des travailleuses et des travailleurs des industries à forte concentration de main-d’œuvre

Pour la sécurité et les droits des travailleuses et des travailleurs des industries à forte concentration de main-d’œuvre

0
0

Compte tenu des circonstances exceptionnelles que le monde traverse aujourd’hui, causées par la propagation de la nouvelle épidémie de Coronavirus, «COVID19», qui représente une menace grave pour la vie humaine, et selon les diverses mesures prises par de nombreux pays et l’Organisation mondiale de la santé pour réduire la propagation de cette épidémie, notamment les procédures visant à réduire les frottements, les rapprochements, la quarantaine et l’isolement et autres, le Forum tunisien des droits économiques et sociaux, l’organisation Avocats sans frontières, l’organisation du secteur des entreprises et des droits de l’homme, expriment leur préoccupation quant à la poursuite du travail dans les industries à forte concentration de main-d’œuvre telles que les textiles, les vêtements et les industries de la couture, etc. … considérant les conditions particulières requises par le processus de production dans ces industries, qui rendent les travailleurs et les travailleurs qui y travaillent plus vulnérables que les autres au risque d’infection et contamination, et autant nous apprécions les initiatives prises par de nombreux propriétaires de ces usines qui ont décidé de suspendre le travail pendant une période de 15 jours en attendant le développement des conditions ou l’ensemble des mesures préventives qui ont été prises pour préserver la santé et la sécurité des travailleurs et des travailleuses, nous notons malheureusement que le travail se poursuit dans de nombreuses usines de couture et de vêtements sans prendre aucune mesure de précaution, ce qui a provoqué la peur et la panique parmi les travailleurs et les travailleuses dont nous rappelons ici la fragilité de leur situation économique, ce qui rend difficile pour eux de s’auto-prémunir de ces risques qui nécessitent des moyens coûteux qui dépassent leurs moyens matériels.

En conséquence, nous appelons chacun à faire face à cette épidémie avec le sérieux nécessaire pour préserver la santé des travailleurs et des travailleuses de ces secteurs, car ils ont d’abord le droit de chacun de s’engager à les préserver, et deuxièmement, du fait qu’ils sont le principal élément du processus de production qui ne peut être corrigé si une négligence se produisait dans tout ce qui affecterait leur santé et leur sécurité.

Et par esprit de solidarité que chacun doit respecter pour faire face à cette épidémie, nous exigeons:

-l’invitation de tous les propriétaires d’usines à consulter toutes les structures de décision au sein des institutions pour prendre la décision de suspendre immédiatement les travaux dans ces usines et permettre à chacun de passer des congés exceptionnels payés.

-de prendre toutes les mesures pour assurer le paiement des salaires des travailleurs et des travailleuses dans leurs délais et les accompagner dans cette épreuve et d’être solidaires avec eux, notamment en cas de maladie.

-d’appeler toutes les entreprises du secteur textile à différer la réception de leurs commandes en provenance des pays producteurs et à prendre en compte les circonstances exceptionnelles que nous traversons à ce stade en raison du déclenchement de cette épidémie en suspendant toutes les mesures de contentieux qui sont généralement prises sous la forme d’un non-respect des délais de livraison.

-dans le cas où un travail urgent est nécessaire pour produire les matériaux nécessaires à la lutte contre l’épidémie, nous appelons à prendre toutes les mesures préventives et les mesures nécessaires pour empêcher la possibilité d’infection pour les travailleurs en respectant strictement toutes les normes sanitaires imposées par les autorités dans ce domaine comme la stérilisation et interdire le toucher et le rapprochement et imposer une distance de sécurité au travail ou dans les transports et autres.

Alors que nous comptons sur la compréhension de chacun que les travailleurs et les travailleuses de ce secteur craignent le risque d’infection, notre responsabilité à tous exige de la solidarité avec eux afin que nous puissions faire face à cette pandémie et faire face à ses graves répercussions.

Communiqué

-Forum tunisien des droits économiques et sociaux

-Avocats sans Frontières

-Organisation du Secteur des entreprises et des droits de l’homme.

Source

Charger plus d'articles
Charger plus par Anouar Chennoufi
Charger plus dans Association & organisation

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

Initiative de la société civile pour sauver le Secteur Public de la Santé

Contribution de la première ligne de santé à la continuité des services et à la lutte cont…