Accueil Politique syndicat Communiqué du Bureau exécutif national : L’UGTT met en garde contre l’exploitation de la circonstance pour adopter des décisions impopulaires

Communiqué du Bureau exécutif national : L’UGTT met en garde contre l’exploitation de la circonstance pour adopter des décisions impopulaires

0
0

L’Union Générale Tunisienne du Travail, a publié un communiqué émanant de son Bureau exécutif qui s’est réuni, le mardi 28 Avril 2020, sous la présidence du Secrétaire général de l’organisation syndicale, Noureddine Taboubi.

Cette réunion a été consacrée à l’examen des derniers développements des situations politique, économique, sociale et sanitaire dans le pays, caractérisées par la précision et le danger à la lumière d’une quarantaine sanitaire globale en prévision de la pandémie du nouveau virus Corona.

Face à toutes ces situations, l’UGTT :

1-Enregistre avec colère la détérioration des conditions sociales de tous les travailleurs du secteur privé, des professions libérales, des artisans et de ceux qui n’ont aucun soutien matériel, des conditions exacerbées par une hausse des prix sans précédent, en particulier coïncidant avec le mois de Ramadan, en l’absence d’une volonté politique de s’attaquer aux spéculateurs et le manque de moyens suffisants pour contrôler les circuits de production, de stockage et de distribution et en raison de l’impuissance devant les lobbies des commerçants « des guerres et des crises » .

2-Dénonce la négligence d’un certain nombre d’hommes d’affaires dans l’application de l’accord du 14 Avril 2020 pour permettre à tous les salariés du secteur privé, contraints de respecter le confinement, de leur salaire pendant tout le mois d’avril avec le soutien de l’État pour eux et leurs entreprises, et appelle les chefs d’entreprises à respecter l’accord et à accélérer le paiement des dus des travailleurs.

3-Rejette les déclarations successives des hauts responsables et leurs appels suspects aux Tunisiennes et aux Tunisiens pour qu’ils se préparent à des « sacrifices et mesures douloureuses », à un moment où les commissions paritaires se concentrent sur la lutte contre les répercussions de la crise épidémique sur les conditions économiques et sociales du pays, des déclarations qui violent les droits des travailleurs et ciblent les institutions publiques qui ont été les seules, durant cette épreuve, à supporter tous les fardeaux, notamment dans le secteur de la santé publique, à l’heure où certains hommes d’affaires ont abandonné leur devoir national. Il demande au gouvernement de mettre fin à toutes les mesures qui affectent les salaires et les avantages des employées et des agents et souligne que la circulaire offensante du ministre des Finances émise dans l’optique de « contrôler davantage les dépenses publiques, en particulier les dépenses des salaires.. » devrait être retirée, tout en mettant en garde contre la poursuite de son application.

4-Il déplore les nominations qui ont été faites récemment, alors que les salariés sont privés de leurs promotions et de leurs dus, et les considère comme des nominations partisanes basées sur la loyauté et la satisfaction, et n’a pas pris en considération la gravité des circonstances et la rareté des ressources et n’a pas répondu également au principe de compétence, mais est venue en réponse au quota, au butin et à l’extorsion politique, comme cela se produit dans certains secteurs Stratégiques, par exemple, le transport.

L’Union générale tunisienne du travail condamne également le ciblage des compétences administratives dans certains ministères dans le but d’activer et de régler des comptes.

1-Il met en garde contre l’exploitation de la circonstance pour faire passer « des projets et accords étrangers » hostiles aux intérêts de la Tunisie et qui dépendent de l’avenir des générations en faveur des alignements et des alliances étrangères, et considère que toute étape dans cette direction sera confrontée au rejet populaire et à la confrontation civile, et l’Union ne s’attardera pas à mener la lutte nécessaire pour les faire tomber.

2-L’UGTT, considérant la décision de lever progressivement la quarantaine sanitaire globale un fait attendu et parmi les tâches des autorités compétentes, qu’il s’agisse des structures de santé ou du Conseil de sécurité nationale, appelle en même temps à une interaction positive avec le guide stratégique de prévention proposé par l’organisation syndicale lors de la réunion du mardi 28 avril 2020 tenue à la Présidence du gouvernement, dans le but de fournir toutes les garanties de protection et de sécurité au sein de toutes les institutions, administrations et lieux de travail, afin de mieux organiser le retour progressif à l’activité dans les lieux de travail et les sites de production, dans les transports et dans tous les espaces publics, en fournissant toutes les exigences de protection de Stérilisation, désinfection, prévention, distanciation sociale, entre autres, et appelle tous les tunisiens et tunisiennes à accroître la solidarité, la synergie et à faire face aux spéculateurs, aux contrebandiers, aux corrompus et aux investisseurs, en période de crise.

L’Organisation syndicale appelle entre-autres les structures syndicales à rester vigilantes et à garantir la mise en œuvre des accords, et à participer activement afin d’assurer un retour à l’activité en toute sécurité et de contrer toutes les tentatives de chantage visant les travailleurs ainsi que leurs droits.

http://

Charger plus d'articles
Charger plus par Anouar Chennoufi
Charger plus dans syndicat

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

Rencontre Mechichi – Taboubi : Des concertations fructueuses !

Le Chef du gouvernement, Hichem Mechichi, a reçu au palais du gouvernement à la Kasbah, da…