Accueil Societé Face au Covid-19 à l’étranger : Tous les Tunisiens n’ont pas le même « esprit d’initiative » – Découvrez la STORY d’Anouar Jlassi !

Face au Covid-19 à l’étranger : Tous les Tunisiens n’ont pas le même « esprit d’initiative » – Découvrez la STORY d’Anouar Jlassi !

0
0

Au moment où beaucoup de nos compatriotes à l’étranger, que ce soit des résidents, des personnes en mission, des touristes tunisiens en voyage, des étudiants, ou autres, qui ont lancé des « S.O.S » de toutes les régions du monde pour être « rapatriés » en Tunisie, notamment à cause de la propagation de l’inquiétante pandémie du Coronavirus, un courageux tunisien a réagi autrement en prenant l’initiative de faire face, « en solo », à tous les problèmes, et OÛ ?, à Costa Rica, un pays d’Amérique centrale situé entre la mer des Caraïbes et l’océan Pacifique.

Il s’agit de l’arbitre international tunisien de Taekwondo « Anouar Jlassi », qui se trouve à Costa Rica, bloqué depuis prés de 2 mois, après avoir arbitré les éliminatoires des J.O. de Tokyo, et qui fût sélectionné par la suite par l’Union internationale de Taekwondo pour diriger des tournois online, de présenter des conférences, et de dispenser des cours dans le domaine de l’arbitrage (attribution de points), et ce, à partir du lundi 4 Mai 2020 et jusqu’au 10 du même mois.

En effet, grâce à ses compétences reconnues à l’échelle mondiale, Anouar Jlassi fait partie des arbitres internationaux sélectionnés pour participer aux conférences tenues en préparation du 1er Championnat d’Europe de Taekwondo virtuel (The first online european Taekwondo championship), prévu de débuter le 4 Mai prochain.

Notre arbitre international, qui bénéficie de tout le soutien du Comité national olympique tunisien, et ce n’est pas étranger au CNOT, dans ces circonstances difficiles que traverse actuellement le monde entier à cause de la pandémie du COVID-19, a dirigé entre-autres la Demi-finale 1 : Carlos Sansores (MEX) / Martin Sio (ARG), dans la catégorie des + de 80 kg, masculin.

Il importe de rappeler que les autorités de Costa Rica avaient fermé l’aéroport jusqu’au 15 Mai courant, mais ceci n’a pas découragé Anouar Jlassi de prendre en mains son destin, à des milliers de km de son pays, la Tunisie, surtout dans un pays où nous n’avons pas d’ambassade, et d’honorer dignement et « hauts les mains » ses engagements à Costa Rica, en tant que « Référé » international en qui les instances mondiales ont accordé toute leur confiance, donnant encore une nouvelle image sur la Tunisie et les compétences tunisiennes.

Par ailleurs, malgré sa situation qui demeure « fort délicate », étant donné qu’il restera bloqué à Costa Rica jusqu’à la levée des mesures de fermeture de l’aéroport, le destin a pu mettre sur sa route un autre Tunisien, Samir Ben Hassine, originaire de Tazarka (Nabeul), qui par chance (ou par hasard) n’est autre qu’un hôtelier tunisien implanté à Costa Rica (www.shanahotel.com), qui n’a pas hésité à lui tendre la « corde de sauvetage » en mettant à sa disposition une chambre, dans son hôtel, dans un geste de solidarité inattendu et probablement inespéré.

N’est-ce pas beau tout ça ? BRAVO 

 

Charger plus d'articles
Charger plus par Anouar Chennoufi
Charger plus dans Societé

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

Banque mondiale : les envois de fonds des migrants devraient chuter de 14 % en 2021

Pour la première fois depuis des décennies, les migrations internationales vont ralentir e…