Accueil Politique Elyès Fakhfakh s’entretient au téléphone avec son homologue français Edouard Philippe

Elyès Fakhfakh s’entretient au téléphone avec son homologue français Edouard Philippe

0
0

Le Chef du gouvernement Elyès Fakhfakh s’est entretenu au téléphone, dans la journée du vendredi 1er Mai 2020, avec son homologue français, le Premier ministre Edouard Philippe, lors de laquelle les deux parties sont revenues sur les relations de coopération entre les deux pays et leur volonté commune à les renforcer davantage durant ces circonstances exceptionnelles que traverse le monde entier, à la lumière de la propagation de la pandémie du virus Corona, ainsi que les moyens de développement de la solidarité et de la coopération internationales dans le domaine de la lutte contre cette épidémie.

Fakhfakh et Philippe ont échangé leurs points de vue autour des mécanismes pouvant intensifier la coordination et l’échanges d’expériences pour faire face à la pandémie et à limiter ses répercussions sur les situations sociales et économiques pour les deux peuples, et alléger également ses conséquences négatives sur les échanges commerciaux et économiques entre les deux pays durant la période post-Corona.

Le Chef du gouvernement tunisien et le Premier ministre français ont souligné leur détermination commune à développer les relations de coopération profonde qui lient la Tunisie à la France, et la volonté de les diversifier à l’avenir pour toucher de nouveaux domaines, permettant de concrétiser l’intérêt commun et un avenir meilleur à la coopération bilatérale.

Elyès Fakhfakh a évoqué avec Edouard Philippe les situations des Tunisiens résidents en France comme cadres, étudiants et travailleurs, insistant sur le fait de concerter les efforts de coopération en vue de leur accorder l’encadrement nécessaire et de les faire bénéficier des services dont ils ont besoins.

Charger plus d'articles
Charger plus par Anouar Chennoufi
Charger plus dans Politique

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

Adieu au campus tuniso-allemand d’envergure internationale… et voici pourquoi le Maroc attire l’investissement international et pas la Tunisie !

L’ancien ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique,…