Accueil Politique Parlement Déclaration de dénonciation du Parti Destourien Libre à propos de l’affaire de l’avion turc autorisé à atterrir à l’aéroport Djerba-Zarzis

Déclaration de dénonciation du Parti Destourien Libre à propos de l’affaire de l’avion turc autorisé à atterrir à l’aéroport Djerba-Zarzis

0
0

Suite à la publication par la Présidence de la République d’un communiqué dans lequel al présidence a annoncé qu’elle avait « autorisé l’atterrissage à l’aéroport international Djerba-Zarzis d’un avion turc chargé d’aide médicale, à condition que l’aide destinée aux frères libyens soit livrée aux autorités tunisiennes (sécurité et douanes), et à condition que les autorités tunisiennes se chargent seules d’acheminer le chargement jusqu’au passage frontalier de Ras Jdir pour le remettre à la partie libyenne« ,

Et suite à la déclaration de presse du conseiller du ministre de la Santé qui s’est présenté à la porte de l’avion susmentionné pour assurer le suivi de la réception de la cargaison, selon lequel l’avion était chargé d’aide de sécurité et de préservation de la santé, dont une partie était allouée à la Tunisie et le reste au profit de la Libye, à condition que l’aide qui restera en Tunisie soit distribuée à travers la Pharmacie centrale, tandis que l’aide destinée à la Libye sera stockée puis livrée aux frères libyens par le biais des services compétents tunisiens,

Et vu l’incohérence flagrante entre les déclarations du conseiller du ministre de la Santé et le contexte du contenu du communiqué de la Présidence de la République, qui renforce les doutes quant à la fiabilité des informations fournies par les autorités sur leurs relations avec le dossier libyen,

Le Parti Destourien Libre (PDL) :

1- Condamne l’incohérence entre les informations délivrées par la Présidence de la République et les déclarations et actions du ministère de la santé et dénonce le manque de transparence dans le traitement du dossier libyen et le manque de coordination entre le gouvernement et la présidence dans ce dossier dangereux qui menace la sécurité du pays et viole la souveraineté tunisienne,

2- Renouvelle son refus absolu d’utiliser les espaces aérien, terrestre et maritime tunisiens pour faciliter la communication d’un pays étranger avec l’une des parties en conflit en Libye, et condamne la conversion de la Tunisie en une « branche » de mise en œuvre des politiques étrangères d’autres pays, et enregistre son attachement au vote du projet de la motion parlementaire que le PDL a préalablement soumis au Parlement pour « rejeter l’ingérence étrangères dans les affaires de la Libye et s’opposant à la création d’une base logistique en Tunisie pour faciliter l’ingérence dans ses affaires »,

3- Met en garde contre le faussement de l’opinion publique en voulant lui faire comprendre que ce que la Tunisie a fait relève de la mise en œuvre de ses engagements internationaux dans le domaine des secours et de la fourniture d’aide humanitaire, étant donné que l’aide provenait d’un pays non neutre et que son parlement a approuvé une intervention militaire en Libye pour soutenir l’une des parties au conflit, en plus de ne pas s’assurer de la distribution de l’aide aux habitants, sans discrimination, ce qui fait sortir de son contexte la médiation de facilitation de l’action humanitaire internationale et entre dans la ligne d’alignement derrière des entités qui visent à financer et à renforcer l’une des parties dans un pays qui vit des conflits internes, et c’est un comportement inacceptable selon les lois du droit international,

4- Condamne le comportement irresponsable adopté par les autorités existantes, exposant la sécurité et l’institution sécuritaire et militaire à des risques inexpliqués et épuisant ses forces en les intégrant dans le processus de livraison de la cargaison de l’avion turc à la partie libyenne, au lieu de soutenir ses énormes efforts pour protéger le territoire tunisien et maintenir la sécurité nationale,

5- Informe l’opinion publique que dans le cadre de leur contrôle sur les actions du gouvernement, les députés du bloc parlementaire du PDL présenteront un ensemble de questions écrites et orales aux ministres de la santé, de l’intérieur, de la défense nationale, des affaires étrangères et des transports pour prendre connaissance des « sous-entendus » sur cette question, et éclairer l’opinion publique et faire assumer des responsabilités politiques et juridiques à propos de ce grave incident.

http://

Charger plus d'articles
Charger plus par Anouar Chennoufi
Charger plus dans Parlement

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

COVID-19 : Surmontez la peur par des faits

Des conseils pour aider les patients à continuer à suivre leur traitement contre le cancer…