Accueil Societé affaires sociales Les Agents du ministère des Affaires étrangères observent un Sit-in protestataire contre les résultats du mouvement annuel qui les concerne

Les Agents du ministère des Affaires étrangères observent un Sit-in protestataire contre les résultats du mouvement annuel qui les concerne

0
0

Un Sit-in protestataire a été observé par les agents du ministère des Affaires étrangères, ce mercredi 20 Mai 2020, dans le hall du ministère, protestant contre l’annonce soudaine du mouvement annuel des agents et cadres, le vendredi dernier 15 du mois courant.

Lors de leur Sit-in, les protestataires ont affirmé leur rejet des résultats de ce mouvement, appelant la partie administrative à revoir en profondeur le mouvement annuel de tous les corps du ministère.

À cet égard, la Secrétaire générale du Syndicat de base des agents du ministère des Affaires étrangères, Habiba Krimi, a confié à l’agence TAP que la partie administrative ne s’était pas engagée à associer le syndicat de base à ce mouvement avant de l’annoncer malgré sa promesse de le faire, et qu’il n’a pas respecté les normes convenues dans les PV des réunions précédentes.

Elle a souligné que ce mouvement qui concerne les agents est un mouvement interne qui n’est pas annoncé au public, affirmant en retour la contestation du syndicat de certaines des nominations qui y sont mentionnées en contestant sa neutralité.

Dans ce contexte, Krimi a dénoncé ce qu’elle considère comme «politique d’intransigeance et d’unilatéralisme d’opinion dans la prise de décision d’une part, et la suppression du principe de l’égalité des chances entre les employés du ministère dans les nominations aux postes à l’étranger, d’autre-part».

Elle a annoncé par ailleurs l’escalade et la poursuite des démarches afin de réviser ce mouvement selon les critères convenus et loin de la méthode sélective adoptée et du favoritisme.

A noter que le syndicat avait appelé lundi dernier à observer un Sit-in protestataire après avoir confirmé l’escalade de la congestion dans les rangs de ses adhérents, affirmant que l’administration avait manqué à ses obligations avec le syndicat en insistant à ne pas maintenir un climat social sain, selon un communiqué que le syndicat a publié.

En revanche, il n’a pas été possible à la TAP de contacter l’autre partie au ministère des Affaires étrangères pour obtenir des éclaircissements à cet égard, malgré de nombreux appels.

Source

 

Charger plus d'articles
Charger plus par Anouar Chennoufi
Charger plus dans affaires sociales

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

Parlement : Ouverture d’un débat autour de la diplomatie parlementaire, le refus de toute intervention étrangère en Libye et rejet d’une base logistique en Tunisie

Une séance plénière débutera vers 10h00 du matin, ce mercredi 3 Juin 2020, à l’hémic…