Accueil People Omar Azzabi : Un Tunisien de Suisse, candidat aux élections cantonales genevoises 2018 pour le Grand Conseil

Omar Azzabi : Un Tunisien de Suisse, candidat aux élections cantonales genevoises 2018 pour le Grand Conseil

0
2

Juriste/internationaliste, spécialisé dans les droits de l’homme et l’humanitaire et âgé de 32 ans, le Tunisien Omar Azzabi se porte candidat des Verts genevois, sur la liste numéro 2, aux élections cantonales de la ville de Genève, en Suisse, qui se dérouleront le 15 Avril prochain.

Parmi les objectifs mentionnés dans son programme électoral, Azzabi s’est concentré sur des actions pouvant servir les Tunisiens et Tunisiennes en Suisse, qu’ils aient un statut de ‘résidents’ ou qu’ils aient la double nationalité, c’est-à-dire toute la communauté tunisienne vivant dans la confédération.

Dans ce contexte, le candidat tunisien compte donc défendre ses priorités électorales :

1) Œuvrer à faciliter les programmes d’échanges et de bourses avec l’Université de Genève ainsi que les Hautes Ecoles Spécialisées.

2) Poursuivre son soutien aux budgets dédiés à l’aide au développement du canton, dont certains projets ont été financés en Tunisie.

3) Appuyer et faciliter les actions de la Communauté Tunisienne Résidente en Suisse (CTRS) –> http://www.ctrs.ch/presentation/

4) Appuyer l’intégration des requérants d’asile ou encore des sans papiers(Tunisiens et Tunisiennes), à travers une réforme complète des cours de français qui leur sont destinés ainsi que leur accès aux services sociaux. Via l’Opération Papyrus (régularisation des travailleurs sans papiers), prolonger la régularisation de celles et ceux qui sont sans papiers et qui remplissent les critères d’obtention.

5) Soutenir le droit de vote et d’éligibilité des Tunisiens et Tunisiennes qui résident à Genève depuis 5 ans.

Notre compatriote a tenu à répondre comme suit aux questions suivantes :

A-Quelle femme (genevoise) devrait donner son nom à une rue ?

L’inspiration m’est venue d’un ami fortement baigné dans la culture musicale genevoise, mais le nom de Grisélidis Realest hautement symbolique. Cela nous ne vous dit peut-être rien, mais cette ancienne prostituée devenue plus tard écrivaine a longtemps milité pour la reconnaissance des droits des prostituées dont le métier est un choix. Elle faisait d’ailleurs signée ses documents avec ses deux professions : écrivaine et « péripatéticienne ». Fondatrice de de l’association de défense des prostituées Aspasie, elle a aussi créé un centre de documentation international sur la profession. Elle est décédée en 2005 et repose au cimetière des rois depuis 2009 malgré la polémique. Je nommerais la rue « Grisélidis Real, écrivaine, péripatéticienne et militante ».

B-Quel est le sujet sur lequel vous souhaitez vous investir au Grand Conseil ?

  1. La jeunesse (les moins de 30 ans) et son principal challenge du moment : l’emploi et le logement.

Pour l’emploi, à thématique 

  • La réponse au manque de places d’apprentissage dans certaines filières (commerce et électricité par exemple),
  • Le coaching et la prise en charge des diplômés académique de sciences humaines (philosophie, science politique ou lettre par exemple) et le suivi des personnes sans formation
  • L’investissement dans la formation et la réorientation des chômeurs/ses issue de la digitalisation

Pour le logement 

  • Accroitre la simplification et la facilitation des procédures de demandes de logements sociaux déjà mises en place par le département de l’aménagement, du logement et de l’énergie (DALE)
  • Réquisitionner les locaux commerciaux vides depuis un certain temps pour y aménager des logements modulables.
  1. Les discriminations dans la vie publique et dans l’accès aux logements et à l’emploi : les femmes, les minorités (quelles qu’elles soient) ethniques et religieuses ou encore basées sur l’orientation sexuelle et/ou la couleur de peau.

C-Quel seront les défis de la prochaine législature ?

  1. Redonner confiance en la politique en remettant à l’avant des discussions les organismes de terrain (association, institutions, etc.)
  2. Faire passer des projets de loi ambitieux amenant de vrais changements de société (comme une assurance cantonale de santé publique ou un revenu de base inconditionnel cantonal)
  3. Réduire le nombre de personnes précarisées dans le canton avec un focus sur l’extrême pauvreté.

Par ailleurs, en ce qui concerne les prochaines élections municipales du 6 Mai 2018 en Tunisie,  il a affirmé qu’il allait soutenir la liste « Union civile –  الإتحاد المدني  » à El Manar 1, Tunis (d’où il est originaire).

Rappelons qu’Omar Azzabi a été également, en 2015, candidat aux municipales genevoises.

Nous le remercions tout en lui souhaitant toute la réussite et plein de succès pour sa carrière politique.

 

 

Charger plus d'articles
Charger plus par Anouar Chennoufi
Charger plus dans People

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

La militante irakienne Nadia Mourad et le gynécologue congolais Denis Mukwege récompensés du Prix Nobel de la Paix 2018

Le prix Nobel de la Paix a été décerné, le vendredi 5 Octobre 2018, à Nadia Mourad, une Ir…