Accueil News Médias Le ministère de l’Intérieur réagit au communiqué du Syndicat national des journalistes tunisiens à propos de l’affaire de Kerkennah

Le ministère de l’Intérieur réagit au communiqué du Syndicat national des journalistes tunisiens à propos de l’affaire de Kerkennah

0
0

Suite au communiqué publié par le Syndicat national des journalistes tunisiens, le 12 Juin 2020, sur la détention d’un journaliste coopérant avec une chaîne étrangère accréditée en Tunisie par un agent de sécurité relevant du Poste de la Garde nationale au « Bac de Kerkennah« , et ce pendant 45 minutes, lors de son déplacement dans la région pour couvrir les conséquences du naufrage d’un bateau de migration illégale dans la région de Kerkennah, et suite à la demande formulée au ministère de l’Intérieur par le SNJT à « ouvrir une enquête sérieuse et urgente sur la question et prendre toutes les mesures et sanctions appropriées « ,

Il importe au ministère de l’Intérieur d’apporter les précisions suivantes :

Au moment où des agents de la Brigade de sécurité des navires de passagers dans la région maritime de Sfax étaient en train d’effectuer leur travail habituel en procédant au contrôle systématique de tous les passagers à destination de l’île de Kerkennah, l’un des passagers s’est d’abord abstenu de montrer ses pièces d’identité, avant de remettre plus tard sa carte d’identité nationale qui indiquait qu’il s’agissait d’un journalier, originaire de l’un des gouvernorats, tout en refusant de donner l’objet de sa destination.

Devant l’insistance de l’unité de la brigade susmentionnée à s’acquitter de son devoir juridique et professionnel qui l’oblige à enquêter et à connaître son identité, sans nuire à sa personne ou à ses droits, en particulier après avoir soulevé les soupçons des agents par le biais de son comportement et son refus de coopérer avec eux et donner la raison de sa présence dans la région, l’individu s’est décidé finalement à présenter une carte de journaliste et il a été libéré immédiatement, sachant que l’incident n’a pas duré plus de 7 minutes, contrairement à ce qui fût publié.

Le ministère de l’Intérieur affirme son plein respect des journalistes et son ouverture à tous les médias et institutions médiatiques, dans les limites de la loi et dans le cadre d’une totale impartialité.

 

http://

 

Charger plus d'articles
Charger plus par Anouar Chennoufi
Charger plus dans Médias

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

Le Chef du gouvernement assure que la situation épidémiologique est « difficile » mais que l’Etat sera en mesure d’y faire face

Dans le débat télévisé accordé à la chaîne nationale Al-Wataniya 1, dimanche soir 18 octob…