Accueil Politique Justice Mandats de dépôt en prison émis à l’encontre du Directeur général de la Régie nationale des alcools et 5 fonctionnaires

Mandats de dépôt en prison émis à l’encontre du Directeur général de la Régie nationale des alcools et 5 fonctionnaires

0
0

Le Directeur de l’unité de l’information et de la communication au sein du Tribunal de première instance et substitut du Procureur de la République, Mohsen Dali, a confié à l’agence TAP, ce samedi 20 Juin 2020, que le juge d’instruction du pôle judiciaire économique et financier a émis vendredi des mandats de dépôt en prison à l’encontre de 7 personnes accusées de corruption financière à Régie nationale des alcools, à savoir le Directeur général de la régie, 5 agents de la fonction publique appartenant à ladite régie, et un autre individu propriétaire d’une entreprise privée.

Dali a déclaré que cette affaire avait été scindée en deux affaires, la première étant «la corruption d’un employé qui est à l’origine de tout de cela et de la corruption», sachant que l’accusation a été dirigée contre le propriétaire de l’entreprise privée et les agents publics, tandis que la seconde affaire concerne « le détournement de fonds publics et les dommages causés à l’administration en violant les dispositions en vigueur, l’enrichissement illégal, le blanchiment d’argent». L’accusation a confondu le Directeur général de la Régie nationale des alcools et 5 autres employés.

Il est à noter que les étapes de cette affaire, selon ce qui a été précédemment rapporté par le porte-parole officiel du Tribunal de première instance de Ben Arous Amor Hanine, ont fait suite à des informations parvenues au ministère public du Tribunal de première instance de Ben Arous, se rapportant à des soupçons de corruption liés à la distribution d’alcool à la Régie nationale des alcools, dont le siège social est situé dans une zone de circonscription relevant du Tribunal de première instance de Ben Arous, qui autorisa, après réception du dossier, la Brigade nationale de surveillance des explosifs et des substances dangereuses de la garde nationale à El Aouina, d’entamer des recherches sur l’affaire. Par la suite, le tribunal de Ben Arous s’est désisté du dossier au profit du ministère public prés du Tribunal de première instance de Tunis, en raison de l’existence d’un délit économique complexe lié à la corruption administrative et financière.

Source

Charger plus d'articles
Charger plus par Anouar Chennoufi
Charger plus dans Justice

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

Grève générale des Avocats tunisiens accompagnée d’une marche protestataire

Les avocats tunisiens observent une grève générale dans tous les tribunaux et sur tout le …