Accueil économie Nouvelle classification par la Banque Mondiale des pays en fonction de leur revenu : 2020-2021

Nouvelle classification par la Banque Mondiale des pays en fonction de leur revenu : 2020-2021

0
1

Les données actualisées relatives à la classification des pays en fonction de leur revenu sont disponibles ici (a).

La Banque mondiale répartit les économies du monde en quatre groupes : faible revenu, revenu intermédiaire de la tranche inférieure, revenu intermédiaire de la tranche supérieure et revenu élevé. Cette classification est actualisée chaque année le 1er juillet. Elle repose sur le RNB par habitant de l’année précédente (2019 dans le cas présent) en dollars courants, selon la méthode dite « de l’Atlas » (a) pour le lissage des fluctuations de taux de change.

Deux facteurs déterminent l’évolution de la classification des pays :

  1. le RNB par habitant, qui évolue en fonction de la croissance du revenu du pays concerné, de l’inflation, des taux de change et de la démographie, sachant en outre qu’il peut aussi changer à la suite des révisions apportées aux données et aux méthodes de comptabilité nationale — les nouvelles données relatives au RNB par habitant pour 2019 sont disponibles ici ;
  2. pour que les seuils de classification des revenus restent fixes en termes réels, ils sont ajustés chaque année en fonction de l’inflation. Nous utilisons pour cela le déflateur du droit de tirage spécial (DTS), qui est une moyenne pondérée des déflateurs du PIB de la Chine, du Japon, du Royaume-Uni, des États-Unis et de la zone euro. Les nouveaux seuils (à comparer au RNB par habitant en USD courants, méthode Atlas) sont indiqués ci-dessous.
Groupe 1er juillet 2020 1er juillet 2019
Faible revenu
Revenu intermédiaire/tranche inférieure 1 036 – 4 045 1 026 – 3 995
Revenu intermédiaire/tranche supérieure 4 046 – 12 535 3 996 – 12 375
Revenu élevé > 12 535 > 12 375

Ce qui a changé

Le tableau ci-dessous indique les dix économies qui changent de catégorie cette année. Il convient de rappeler que la classification effectuée par la Banque mondiale se fonde sur le RNB de l’année précédente (2019 dans le cas présent). Par conséquent, les chiffres du RNB utilisés pour cette actualisation ne reflètent pas encore l’impact de la pandémie de COVID-19.

Pays passant dans une catégorie de revenu supérieure

 Pays Catégorie actuelle Catégorie précédente RNB/habitant/$ (2019) au 1er juillet 2020 RNB/habitant/$ (2018) au 1er juillet 2019
Bénin Intermédiaire inférieur Faible 1 250 870
Indonésie Intermédiaire supérieur Intermédiaire inférieur 4 050 3 840
Maurice Élevé Intermédiaire supérieur 12 740 12 050
Nauru Élevé Intermédiaire supérieur 14 230 11 240
Népal Intermédiaire inférieur Faible 1 090 960
Roumanie Élevé Intermédiaire supérieur 12 630 11 290
Tanzanie Intermédiaire inférieur Faible 1 080 1 020

Pays passant dans une catégorie de revenu inférieure

Algérie Intermédiaire inférieur Intermédiaire supérieur 3 970 4 060
Soudan Faible Intermédiaire inférieur 590 1 560
Sri Lanka Intermédiaire inférieur Intermédiaire supérieur 4 020 4 060

Les révisions des comptes nationaux ont joué un rôle important dans l’actualisation à la hausse concernant le Bénin, Nauru et la Tanzanie. Pour le Soudan, la valeur du RNB sur la période 2009-2018 a été adaptée à la suite des révisions des taux de change. Le chiffre du RNB par habitant pour 2018 a été révisé à la baisse ; il s’établit à 840 dollars au lieu de 1 560 dollars (chiffre publié précédemment et figurant dans le tableau). L’Algérie, l’Indonésie, Maurice, le Népal, le Sri Lanka et la Roumanie étaient très proches de leurs seuils respectifs l’année dernière.

En savoir plus

Pour en savoir plus sur la méthode de classification des pays utilisée par la Banque mondiale, cliquez ici (a). Sur la page de classification des pays (a), on trouve la liste complète des économies, classées par revenu, par région et par conditions d’emprunt, ainsi que des liens vers les classifications des années précédentes, y compris la Tunisie. La classification des pays par catégorie d’emprunteurs (financements de l’IDA, mixtes ou de la BIRD) a également été mise à jour. Ces tableaux couvrent tous les États membres de la Banque mondiale ainsi que les économies de plus de 30 000 habitants. Les termes « pays » et « économie », employés indifféremment, n’impliquent pas nécessairement une indépendance politique, mais renvoient à un territoire pour lequel les autorités publient des statistiques économiques ou sociales distinctes.

Les données sur le RNB, le RNB par habitant, le PIB, le PIB en PPA et la population pour l’année 2019 sont désormais disponibles dans le catalogue de données en libre accès de la Banque mondiale (a). Ces données sont des estimations préliminaires qui peuvent faire l’objet d’une révision.

Etude élaborée par :

Umar Serajuddin
Responsable du Groupe de gestion des données sur le développement, Banque mondiale


Nada Hamadeh
Responsable du Programme de comparaison internationale (ICP) et économiste principale

 

Charger plus d'articles
Charger plus par Anouar Chennoufi
Charger plus dans économie

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

Banque mondiale : L’Afrique pourrait voir son revenu augmenter de 450 milliards de dollars grâce à l’accord de libre-échange continental

Selon un nouveau rapport de la Banque mondiale, la Zone de libre-échange continentale afri…