Accueil News Médias UGTT : Pour une Instance indépendante des médias audiovisuels

UGTT : Pour une Instance indépendante des médias audiovisuels

0
0

Le Bureau exécutif national de l’Union générale tunisienne du travail a suivi les travaux de la Commission des droits et libertés lors du débat autour de l’initiative de l’un des blocs de réviser deux articles du décret 116 concernant les médias audiovisuels, et constate :

1-Le caractère sélectif de cette initiative en se concentrant sur la révision de deux articles seulement, et pas d’autres, à un moment où la Constitution requiert une loi générale et globale pour les médias audiovisuels et mettre fin à l’usage des décrets.

2-L’objectif destructeur de ce projet de révision visait à saper l’indépendance de la Haute autorité indépendante de la communication audiovisuelle, à la soumettre à des quotas partisans et à la vider de son rôle dans la régulation, l’équilibre et l’évaluation.

3-L’intention est de tolérer le champ médiatique tunisien, afin qu’il soit sous la main mise des lobbies de l’argent politique et des parties étrangères, et de contrôler ses contextes, rôles et effets, et de l’utiliser pour ses intérêts, à l’abri de toute surveillance ou amendement.

4-Certaines parties au sein de la commission parlementaire n’ont pas le droit de présenter ou de discuter de cette initiative en raison de suspicions de conflit d’intérêts en son sein, ce qui est contraire à la constitution et au règlement intérieur de l’Assemblée des représentants du peuple.

Alors que le Bureau exécutif national considère l’adoption par le gouvernement de l’initiative législative intégrée sur laquelle les organisations nationales, les sociétés civiles et la HAICA ont travaillé et accéléré sa présentation au Parlement avec une considération urgente, comme la meilleure option et la plus efficace, il exhorte les parties nationales à l’ARP à adopter cette initiative et à la défendre et à voter à son profit pour des médias nationaux, libres et indépendants, en rejetant toute initiative qui ne fera que créer le chaos, saboter les organes indépendants, les institutions de l’État et les fondements de la démocratie. Il appelle également toutes les forces de la société civile et tous les professionnels du secteur médiatique à s’engager par tous les moyens pour lutter et défendre le droit des Tunisiennes et des Tunisiens pour des médias exempts de pressions des lobbyistes et des instructions de leurs propriétaires, afin que les enfants de la Tunisie puissent avoir le droit d’accéder à l’information.

http://

Charger plus d'articles
Charger plus par Anouar Chennoufi
Charger plus dans Médias

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

Lancement du site web «www.lescoeursauvages.com» en promotion d’itinéraires touristiques de rêves dans le Sud de la Tunisie

Il s’agit là d’une louable initiative imaginée, créée et lancée par une équipe de jeunes «…