Accueil Chroniques Il est grand temps de rendre le sourire aux lèvres des Tunisiens

Il est grand temps de rendre le sourire aux lèvres des Tunisiens

0
0

Dans quelques jours, nous entamons en Tunisie le 7ème mois de crainte due à la propagation de la pandémie du nouveau virus Corona, dont le premier cas a été détecté le 4 Mars 2020, et depuis, les autorités sanitaires n’ont cessé de publier la situation épidémiologique quotidienne et le nombre de cas positifs, qu’ils soient importés ou dus à une infection horizontale, décelés grâce aux analyses effectuées auprès des citoyens.

En effet, à la date du samedi 22 Août 2020, nous nous trouvons déjà avec 2818 cas positifs en plus de 71 victimes, des chiffres qui ne sont point alarmants par rapport à ce qui se passe ailleurs, chez nos voisins ou dans le monde, et où les cas se comptent par milliers, voire même par dizaines de milliers.

Malgré cette situation préoccupante, qui va malheureusement en se développant chez-nous, nous pouvons dire que nous sommes encore à l’abri des graves circonstances et répercussions de cette pandémie (peut-être provisoirement), du fait que le Gouvernement tunisiens s’était pris à l’avance pour élaborer et mettre en application une stratégie nationale de lutte, dont le confinement, aussi bien que la fermeture des établissements scolaires, de commerces, interdisant à la fois les rassemblements et exigeant le port du masque, la désinfection, et la distanciation corporelle.

Tout cela a fait que le TUNISIEN s’est trouvé dans une situation emmerdante à tous les points de vue, dans son intérêt, celui des membres de sa famille, et celui de ceux qu’il est censé croiser partout…

Les nerfs tendus, crispé, en chômage forcé, pour beaucoup « sans le sous », menacé par cet ennemi « invisible » dont on ne fait que parler du matin au soir, pour certains « transformé en extra-terrestre », criblés de dettes et pessimiste et ne voyant pas, à ce jour, le bout du tunnel à 3 semaines de la rentrée scolaire, ce Tunisien a perdu le « sourire ».

Il est donc grand temps de lui rendre le sourire aux lèvres, surtout que l’on sait que la bouche sourit mal quand le cœur est blessé.

Ne soyons pas tristes parce que c’est arrivé, mais sourions parce que ça doit finir bientôt !

Aux « politiques » de faire le premier pas, pour de bon, s’ils veulent que le Tunisien reprenne espoir. Donnez-lui cette chance, aujourd’hui, avec un « Gouvernement faiseur de miracles ».

Charger plus d'articles
Charger plus par Anouar Chennoufi
Charger plus dans Chroniques

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

Covid-19 : Peut-on encore parler de « miracle tunisien » ?

Certes, la Tunisie avait probablement agi au bon moment pour se prémunir de l’arrivée des …