Accueil Chroniques Covid-19 : Peut-on encore parler de « miracle tunisien » ?

Covid-19 : Peut-on encore parler de « miracle tunisien » ?

0
0

Certes, la Tunisie avait probablement agi au bon moment pour se prémunir de l’arrivée des premiers cas du nouveau virus Corona, dès l’apparition de cette pandémie en Europe, et plus particulièrement en Italie et en France, sachant que le premier cas a été enregistré en Tunisie le 4 Mars 2020.

Etat, Gouvernement, et Société civile s’étaient lancés dans une course contre la montre, chacun de son côté mais en coordination totale avec le ministère de la Santé et précisément le Comité scientifique et l’Observatoire national des maladies nouvelles et émergentes, pour lancer des campagnes de sensibilisation afin que les citoyens et citoyennes comprennent ce qu’est le Covid-19 et ce qu’ils sont censés faire pour s’en protéger.

Des protocoles sanitaires ont été élaborés, diffusés sur les chaînes de télévisions et les réseaux sociaux, et des campagnes d’affichage et de distribution de prospectus ont été menées dans toutes les régions de la République.

Le pays a été l’un des premiers à décider de la fermeture de ses frontières aériennes, maritimes et terrestres, et à opter pour le gel des activités commerciales et industrielles pendant un certain temps, en décrétant même un « couvre-feu », pour permettre le « confinement » et lancer le « télétravail ».

D’ailleurs, au vu des premiers résultats obtenus par la Tunisie, l’Organisation Mondiale de la Santé avait adressé au mois de Mai 2020, à travers son Directeur général Tedros Adhanom Ghebreyesus, des remerciements au ministre de la Santé à l’époque, Dr Abdellatif El Mekki, pour sa gestion de la crise sanitaire liée au nouveau virus Corona.

Mais au jour d’aujourd’hui, nous constatons que la propagation du Coronavirus a bien mis pied à terre en Tunisie, par le biais d’une contagion horizontale (عدوى محلية) assez préoccupante, puisque nous comptons à la date du 8 Septembre 2020 :

  • 5417 cas confirmés
  • 1862 cas de guérison
  • 96 morts
  • 3459 cas encore porteur du virus.

Ceci dit, et malgré les multiples messages et spots de sensibilisation que les parties concernées s’impliquent à mettre en œuvre pour inciter la population tunisienne à s’engager à respecter toutes les dispositions des protocoles sanitaires (non respectées par une grande majorité), dont en particulier les trois les plus essentielles, à savoir :

  • Se laver les mains à l’eau et au savon et utiliser le gel désinfectant
  • Porter un masque ou une bavette
  • Respecter la distanciation corporelle,

Peut-on parler encore de « Miracle tunisien » ? Sachant que chez nos voisins les plus proches la situation est la suivante :

  • Maroc : 76.000 (1427 morts)
  • Algérie : 47.000 (1571 morts)
  • Libye : 20.000 (314 mors).
Charger plus d'articles
Charger plus par Anouar Chennoufi
Charger plus dans Chroniques

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

Comment atténuer les effets de COVID 19 en TUNISIE

  Pour atténuer les effets de COVID19 ,il faut agir préventivement et curativement -D…