Accueil Divers Chic Interview avec Wissem Ben Agha : Le passionné de l’art et de la beauté.

Interview avec Wissem Ben Agha : Le passionné de l’art et de la beauté.

0
0

Entré dans le métier depuis une quinzaine d’années, Wissam Ben Agha est un jeune passionné de mode, d’esthétique et de coiffure. Son univers « Espace Wissem Ben Agha » est désormais un lieu très fréquenté de la banlieue sud de Tunis où les clientes s’y bousculent pour prendre soin d’elles.

Entouré d’une équipe de diplômés et d’expérimentés, le jeune homme propose une palette de services, mais prodigue aussi des conseils professionnels dans son art. Dans cette interview, il nous parle de son parcours, de ses créations mais aussi de ses projets futurs.

Wissem Ben Agha, pouvez-vous nous parler de vos débuts dans cette carrière. Et qu’est-ce qui vous a poussé à choisir ce métier?

Comme tout projet, mes débuts furent très difficiles. Mais c’est un métier que j’aime beaucoup, je suis passionné de tout ce qui touche à l’art et à la beauté. Depuis 2004, j’ai commencé ce métier plein de défis et de responsabilités et, jusqu’à nos jours, je continue à apprendre de nouvelles techniques pour améliorer ma carrière.

Pour quelle raison avez-vous opté pour l’ouverture de votre propre espace de beauté. Et pourquoi avoir choisi la banlieue sud de Tunis ?

L’ouverture de mon propre espace était mon rêve depuis que j’ai commencé ma carrière, mon rêve a toujours été d’avoir un jour un centre bien équipé qui réponde aux besoins de ma clientèle. J’ai choisi la banlieue sud parce que je fais partie de cette région et je voulais être le premier à ouvrir un centre ici.

       

 

Quelles sont les qualités qu’un propriétaire d’espace de beauté doit avoir pour asseoir sa notoriété et fidéliser sa clientèle?

C’est un projet qui nécessite beaucoup de sacrifices. On n’a plus droit à des vacances, il faut toujours être sur le terrain et être à l’écoute de ses clientes.

Quels sont les points forts de vos créations ?

Pour mes collections de robes, je propose toujours un grand choix et toujours des nouveautés pour pouvoir satisfaire tous les goûts. Sans oublier les accessoires et la mise en beauté dont rêve chaque future mariée. Non seulement les choix sont diversifiés, mais le rapport qualité/prix est un point fort de mes créations.

 

 

Pouvez-vous nous donner un avant-goût de votre nouvelle collection. Quelles nouveautés avez-vous concoctées pour les mariées de 2021 ?

2021 sera la continuité de ce que j’ai commencé à faire. Un style raffiné dentelle chic un peu léger par rapport a ce qu’on a fait en 2018 et 2019. La mariée sera la reine avec une mise en beauté très fine et une robe royale. Il y a des robes avec ou sans manches où les tissus, les broderies et les pierres nobles seront choisis méticuleusement afin d’obtenir un résultat parfait.

 

 

 

Quels sont les critères qui vous ont permis de construire votre équipe ?

Mon équipe est pratiquement la même depuis des années, sauf quelques-unes qui sont nouvelles. Ici le recrutement se fait par entretien. Et la personne retenue aura une période d’essai pendant laquelle l’assiduité, la compétence et le comportement envers mes clientes seront déterminants pour la juger.

 Il y a 3 mois, une grande polémique avait éclaté au sujet de vos stagiaires. Qu’avez-vous à dire à ce sujet avec le recul? Reconnaissez-vous ou non votre part de responsabilité ?

Nous recevons chaque année des stagiaires de différentes écoles qui déposent leurs demandes. Nous n’avions jamais eu de problème, au contraire nous encourageons les débutantes parce que nous sommes tous passés par ce chemin.

Cette année aussi, nous avons reçu plusieurs stagiaires et ce fut une expérience superbe pour elles. Malheureusement, les choses ont dégénéré jusqu’à arriver à ce point. Nous aurions pu éviter d’en arriver là. En ce moment, l’affaire est entre les mains de la justice. Quel que soit le verdict de la justice, nous l’accepterons avec fair-play.

Avez-vous un projet de développement d’activités ?

Oui je rêve d’une chaîne de boutiques de location. Et en ce moment, je suis à la recherche d’une bonne occasion pour commencer.

Un dernier mot à dire à vos clientes ? Quels conseils donneriez-vous aux jeunes qui seraient tentés par ce métier?

Ce métier est très difficile et il demande beaucoup de sacrifices et de patience. Il ne suffit pas seulement de savoir maquiller, il faut avoir un savoir-faire avec les clientes et bien maîtriser les produits.

Je remercie toutes mes clientes qui ont eu confiance en moi durant toutes ces années, qui m’ont soutenu et encouragé. Je leur promets beaucoup de nouveautés pour cette année 2020-2021.

Charger plus d'articles
Charger plus par Wiem Haha
Charger plus dans Chic

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

Sous les projos : Ghada Maatouk

Ghada Maatouk (en arabe: غادة معتوق) née le 11 mai 1998 à la Marsa, Tunisie. Elle est une …