Accueil Societé sécurité Agression du député Ahmed Mouha à Bizerte : Version officielle du Ministère de l’Intérieur

Agression du député Ahmed Mouha à Bizerte : Version officielle du Ministère de l’Intérieur

0
0

Le ministère de l’Intérieur a publié sur sa page officielle Facebook, ce mercredi 30 Septembre 2020, un communiqué en liaison avec l’agression à Bizerte du député de la Coalition Al-Karama et l’arrestation de deux suspects.

« A la suite de l’agression d’un député de l’Assemblée des représentants du peuple, région de Bizerte, qui a été attaqué avec une violence grave à l’aide d’un objet contondant au niveau de la tête, les unités du district de la sécurité nationale de Bizerte, en coopération avec la subdivision des affaires criminelles de la Direction de la police judiciaire, ont pu le 29 septembre 2020, et après avoir approfondi l’enquête, diriger les soupçons sur une personne et l’arrêter.

Lors de son interrogatoire, l’individu a avoué avoir attaqué le député susmentionné avec un objet tranchant « couteau », accompagné d’une autre personne, après avoir consommé une quantité de boissons alcoolisées et après avoir cherché à braquer les clients d’une boîte de nuit, sauf que leur tentative a échoué.

C’est ce qui les a poussés, selon lui, à changer d’endroit et à se diriger vers la Médina de Bizerte, et au passage d’une personne (qu’ils ne connaissaient pas), son collègue a attaqué ladite personne par derrière avec un couteau au niveau de la tête, sans même tenter de le voler en raison de la gravité de la blessure et de ses hurlements à cause de la douleur.

En approfondissant les investigations, le second individu ayant participé à l’attaque contre le député a été arrêté. Au cours de son interrogatoire, il a reconnu les faits qui lui sont reprochés en compagnie de son compagnon, indiquant qu’ils ignoraient l’identité de la victime au moment de l’attaque.

En consultant le ministère public, ce dernier les a autorisés à les maintenir en détention pour le motif « الاعتداء بالعنف الشّديد بواسطة آلة حادّة »  et à prendre des mesures judiciaires à leur égard et à poursuivre les recherches au niveau de la subdivision des affaires criminelles de la Direction de la police judiciaire.

Charger plus d'articles
Charger plus par Anouar Chennoufi
Charger plus dans sécurité

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

Le Couvre-feu dans le Grand Tunis prendra-t-il fin ce jeudi ou sera-t-il reconduit ?

Le « couvre-feu » décrété dans les gouvernorats du Grand Tunis, depuis le 8 Octobre 2020, …