Accueil Politique Ouverture ce lundi à Tunis du Dialogue politique « Libyen-Libyen »: La Tunisie saura-t-elle ramener la Libye sœur dans son camp ?

Ouverture ce lundi à Tunis du Dialogue politique « Libyen-Libyen »: La Tunisie saura-t-elle ramener la Libye sœur dans son camp ?

0
0

La Tunisie abrite aujourd’hui, lundi 9 novembre 2020 le Forum du dialogue politique libyen, placé sous le slogan « La Libye d’abord », avec pour objectif de parvenir à la réconciliation entre toutes les parties impliquées dans la politique de ce pays frère et voisin.

La Représentante spéciale et par intérim du Secrétaire général des Nations Unies en Libye, Stéphanie Williams, a déclaré lors d’une conférence de presse qu’elle a tenue dimanche soir que: « Ce forum est la dernière opportunité que nous ne devons pas perdre« , notant que les résultats de Berlin et d’autres processus constitueront le cadre du dialogue politique.

L’envoyée onusienne a ajouté: « Nous travaillerons à développer la feuille de route pendant les six jours et ouvrirons la voie à des discussions basées sur un certain nombre de principes, dont le premier est l’inclusivité, quelles que soient les orientations politiques. »

Williams a poursuivi: « Le deuxième principe est la transparence, c’est-à-dire que toutes les décisions sont prises publiquement lors de la session de dialogue, et le troisième principe est l’efficacité, ce qui signifie que tous les participants doivent travailler dur pour bénéficier des résultats dans l’intérêt de la Libye dans son ensemble, et nous cherchons, à notre tour, à surmonter les obstacles. »

Elle a poursuivi: « Le quatrième principe est le pluralisme, qui est la diversité du tissu libyen, qui est ce que nous encourageons à s’orienter vers des solutions consensuelles pour inclure toutes les différentes tribus et régions en Libye. »

L’envoyée des Nations Unies a déclaré entre-autres que: « Le cinquième principe est l’action collective, et c’est ce sur quoi nous mettrons l’accent pendant les travaux du forum, et travaillerons main dans la main vers des solutions consensuelles. Le sixième principe est le patriotisme, et avec lui nous cherchons à prendre des décisions qui dépassent l’intérêt personnel. »

Elle a souligné que l’une des exigences stipulées par la mission pour les participants est de s’engager à ne pas briguer un poste dans la prochaine autorité.

L’envoyée de l’ONU a indiqué qu’elle a rappelé aux participants la responsabilité qui leur a été confiée, que les dialogues du Comité militaire leur ont placé une grande responsabilité et que les Nations Unies soutiennent cette voie.

Stéphanie Williams a noté ce que les Libyens ont vécu au cours de la période récente, en disant: « Nous avons vu le chaos, l’instabilité et la pandémie Corona, le manque de services et la persistance de la corruption, et cette situation ne peut pas se poursuivre, et les participants savent à quel point la responsabilité leur incombe« .

Charger plus d'articles
Charger plus par Anouar Chennoufi
Charger plus dans Politique

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

Kaïs Saïed à l’ouverture du Dialogue politique libyen à Tunis

Le président de la République, Kais Saied, a supervisé l’ouverture des travaux du Fo…