Accueil économie CA MOBILE, l’un des plus gros dossiers de corruption, serait entre les mains de la Justice – Un nouvel accord établi entre Ooredoo et le Club Africain

CA MOBILE, l’un des plus gros dossiers de corruption, serait entre les mains de la Justice – Un nouvel accord établi entre Ooredoo et le Club Africain

0
0

Un accord de partenariat avait été signé le 14 Septembre 2015 entre le Club Africain et la société Ooredoo, ayant annoncé le lancement d’une nouvelle offre commerciale intitulée ‘CA Mobile‘.

Cet accord, supervisé par le directeur marketing d’Ooredoo, Houssem Abassi et le président du Club africain à l’époque, Slim Riahi, visait à permettre au club de Bab Jedid de bénéficier jusqu’à 15% de son partenariat avec l’opérateur mobile concerné, et ce, sur toutes les ventes de ‘cartes SIM’ ainsi que les ‘recharges’ de leurs utilisateurs et qui devait rapporter au Club Africain d’énormes revenus, selon ce qu’avait annoncé Ooredoo, le jour de la signature de cette convention.

Néanmoins, après prés de trois ans de l’annonce de cet accord, l’instance dirigeante du club africain a annoncé, lors de la dernière assemblée du club tenue le 3 Mars dernier, que l’offre CA Mobile est considérée comme l’un des plus gros cas de corruption, et que le CA n’a rien récolté de ce partenariat. L’instance dirigeante du club a assuré que ce dossier ‘flou’ a été remis entre les mains de la Justice pour être examiné, et également pour poursuivre Slim Riahi et quiconque que l’enquête révèlera comme impliqué dans cette affaire.

Selon les informations obtenues par « TUNIVISIONS », l’accord ‘CA Mobile’ a été signé entre Ooredoo et une autre société créée par Slim Riahi sous le nom de ‘CA MOBILE’, dont Riahi détient la majorité de son capital, et où le Club Africain se trouve ‘minoritaire’. Pourtant, il était possible de signer l’accord en question directement entre le club africain et Ooredoo, comme celui signé entre Tunisie Telecom et l’Espérance Sportive de Tunis, qui fût concrétisée directement avec l’équipe des Sang & Or.

A noter qu’après 6 mois, Slim Riahi avait acheté les parts du club africain dans CA Mobile pour en devenir propriété à 100%, et de ce fait le Club Africain n’avait plus aucune relation contractuelle avec CA Mobile, sachant que plus d’un milliard et 400 mille dinars ont été transférés à cette société sans savoir où sont-ils passés, d’autant plus que les documents ont démontré que Slim Riahi avait reçu une avance de 900 mille dinars de la part de la société Ooredoo, opération restée également floue jusqu’à aujourd’hui.

Dans ce contexte, et comme première étape, l’instance dirigeante du club africain a commencé par l’annulation du contrat liant le club avec cette société, et a élaboré un nouveau contrat avec Ooredoo, qui respecte les normes juridiques, et grâce auquel le club africain est devenu un partenaire direct.

Le dossier de la société ‘CA Mobile’ est considéré comme l’un des dossiers suspects au Club Africain, et nous reviendrons prochainement à travers d’autres articles sur le dossier du match amical qui avait opposé le Club Africain au PSG, et dont le procés-verbal n’a pas encore été signé, jusqu’à présent.

(Traduction de l’article Source)

Charger plus d'articles
Charger plus par Anouar Chennoufi
Charger plus dans économie

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

Retour sur la participation du Groupe Loukil à la conférence annuelle d’Afreximbank à Abuja

Groupe Loukil, a participé au Congrès annuel de la Banque africaine pour l’import et…