Accueil Chroniques Dix-huitième anniversaire de la disparition d’Habib Bourguiba Président de la 1ère République et bâtisseur de l’Etat moderne

Dix-huitième anniversaire de la disparition d’Habib Bourguiba Président de la 1ère République et bâtisseur de l’Etat moderne

0
0

Comme aujourd’hui, le 6 Avril 2000, l’ancien Président de la République tunisienne Habib Bourguiba, le ‘Zaïm’ ou le ‘Moujahad al Akbar’ tel que l’appelaient les militants et la plupart des Tunisiens, a quitté ce monde, solitaire, après avoir tout donné à son pays, et après avoir été écarté du pouvoir, le 7 Novembre 1987, par Zine El Abidine Ben Ali, le président déchu.

 

 

Le parcours et le militantisme de Feu Habib Bourguiba n’échappent à personne, l’histoire en est et en restera témoin, même si beaucoup ont voulu changer le cours de l’histoire, et à leur tête Ben Ali qui a tout fait pour tenter d’effacer sinon d’amenuiser les traces de son prédécesseur, aussi bien que ceux qui continuent encore à remuer ‘ciel et terre’ pour ternir l’image du Zaïm, et le faire passer pour ‘criminel’, ‘tortionnaire’ et parfois ‘Athé’.

 

 

Personne ne peut oublier cet homme qui a sacrifié sa vie pour édifier un État moderne, éduquer et instruire le Peuple Tunisien qui a ‘accouché’, grâce à lui et aux institutions mises en place, de beaucoup de ‘génies’, de ‘compétences’, d’hommes politiques, et de diplomates de renom ayant servi au sein des instances internationales et surtout onusiennes.

 

 

Il est inutile de rappeler que la Femme Tunisienne lui doit BEAUCOUP et c’est grâce à lui qu’elle se trouve dans la place qu’elle occupe aujourd’hui.

 

 

Bourguiba est parti… Bourguiba demeurera dans les esprits… Et l’histoire reconnaitra toujours Bourguiba !

 

-Qu’on le laisse reposer en Paix-

 

 

En cette occasion, nous rappelons ci-après des hommages posthumes dédiés au disparu :

-À l’initiative de la mairie de Paris, une esplanade à son nom située sur le Quai d’Orsay, plus précisément entre l’avenue Bosquet et le boulevard de La Tour-Maubourg, est inaugurée le 6 avril 2004 en présence du maire Bertrand Delanoë, de Habib Bourguiba Jr. et de Moncer Rouissi, ambassadeur de Tunisie en France ; il est à noter que si des rues portent le nom de Tunis à Paris et dans d’autres villes françaises, c’est la première fois que le nom d’une personnalité tunisienne est porté par une rue ou une place en France. Le 20 mars 2013, un buste est inauguré sur cette esplanade par Bertrand Delanoë, en présence de l’ambassadeur Adel Fekih et de Rachida Dati.

 

 

-Un musée qui lui est consacré est aménagé dans le palais présidentiel de Skanès (Ksar Al Marmar), à Monastir, et ouvert le 6 avril 2013, à l’occasion du treizième anniversaire de sa mort.

-Le 3 août 2013, Amor Chadli crée l’Institut d’études bourguibiennes, qui a pour objet de collecter et d’archiver toute documentation sur la vie et l’œuvre du président Habib Bourguiba, sauvegarder sa mémoire, promouvoir sa pensée réformiste et encourager tous les travaux universitaires, artistiques et littéraires célébrant sa mémoire.

-Dans la soirée du 14 mars 2016, une statue équestre du président Bourguiba est installée face à l’ancien palais présidentiel de Skanès à Monastir, à l’occasion du 60e anniversaire de l’indépendance.

-Le 1er avril 2016, le ministre de l’Éducation Néji Jalloul appelle les enseignants à consacrer un cours, le 6 avril, aux principaux aspects de l’œuvre de Bourguiba : la lutte nationale et la décolonisation, l’indépendance économique et agricole, la réunification de la magistrature, la généralisation de l’enseignement et l’émancipation de la femme par la promulgation du Code du statut personnel.

-Le 1er juin 2016, la statue équestre de Bourguiba fait officiellement son retour sur l’avenue qui porte son nom à Tunis, en référence au 1er juin 1955, date de son retour d’exil.

 

 

-Le 8 décembre 2017, les autorités régionales de Sfax installent au centre-ville une statue équestre à son effigie.

 

 

Charger plus d'articles
Charger plus par Anouar Chennoufi
Charger plus dans Chroniques

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

Cri d’indignation de la part de Yamina Thabet

L’association Tunisienne de Soutien aux minorités est en contact avec l’ambass…