Accueil Politique Le Maroc et le Front du Polisario sur le pied de guerre !

Le Maroc et le Front du Polisario sur le pied de guerre !

0
0

Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a appelé le Maroc et le Front du Polisario à « faire preuve de la plus grande retenue afin d’éviter de nouvelles tensions dans la région du Sahara« , surtout après que les éléments du Front séparatiste aient pénétré dans la zone tampon et installé des campements, et ce, dans le contexte de mesures provocatrices délibérées qui se sont répétés à chaque fois qu’approche la période de présentation du rapport des Nations Unies sur le Sahara marocain.

 

 

Stephane Dujarric, porte-parole officiel du SG de l’ONU, a déclaré que « Les Nations Unies appellent les parties à faire preuve de la plus grande retenue et à éviter les tensions croissantes« , surtout après les dernières mises en garde marocaines d’expulser les éléments du front de l’Extrême-Orient du Sahara, si l’ONU n’assume pas pleinement ses responsabilités. « 

La réponse des Nations Unies est intervenue quelques jours après que le gouvernement marocain ait condamné l’incursion militaire d’éléments sécessionnistes dans la zone tampon, que le Front séparatiste du Front Polisario considère comme un « territoire libéré » pour attirer l’attention et la pression sur la communauté internationale, alors que la mission onusienne MINURSO au sud du Maroc a adopté le silence face à cette situation, contrairement à Dujarric qui a nié l’existence de toute action militaire dans la région.

Pour sa part, le Front du POLISARIO a déclaré que le Royaume du Maroc est pleinement responsable des conséquences de tout «comportement menaçant la paix et la stabilité dans la région», réaffirmant sa pleine coopération avec le Secrétaire général et son Envoyé personnel pour permettre au ‘Peuple sahraoui’ d’avoir droit à l’Autodétermination et à l’indépendance, tout en respectant les exigences de l’accord de cessez-le-feu et de l’accord militaire.

Ibrahim Ghali a appelé le Conseil de sécurité à accélérer l’application de la décision incitant le Maroc à entamer immédiatement des négociations directes et à permettre l’envoi d’une mission technique internationale dans la région du Karakrat, exprimant « son rejet absolu des menaces, intimidations et extorsions pratiquées par les autorités marocaines« , avant d’accuser le Maroc de « la menace explicite de se soustraite de l’engagement du cesser le feu », selon les termes de l’organisation séparatiste.

Source

 

Charger plus d'articles
Charger plus par Anouar Chennoufi
Charger plus dans Politique

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

BCE s’entretient avec le Ministre des Affaires étrangères français, Jean-Yves Le Drian

Le président de la République, Béji Caïd Essebsi, a reçu au palais de Carthage, en fin de …