Accueil Régions M’appelle Mohamed Ali : Un spectacle théâtral avec Etienne Minoungou

M’appelle Mohamed Ali : Un spectacle théâtral avec Etienne Minoungou

0
0

En 2018, et pour la première fois, trois présentations du spectacle « M’appelle Mohamed Ali » auront lieu en Tunisie (Le Kef Jeudi 12 avril à 18h, Bizerte Samedi 14 avril à 17h et Tunis Mardi 17 avril à 19h30) dans le cadre de « L’IFT en tournée« , programme initié par l’Institut français de Tunisie pour proposer des spectacles originaux à l’échelle de tout le pays.

« M’appelle Mohamed Ali » met en scène le boxeur du siècle ; brillant, investi, provocateur… On y raconte ses combats les plus importants, son titre de champion du monde qu’il perdit en refusant de partir au Vietnam car « jamais un Viêt-Cong ne m’a traité de nègre », ce même titre qu’il récupéra 7 ans plus tard lors du match du siècle organisé par Mobutu au Zaïre en 1974. Donné perdant, le roi de la danse gagne à 32 ans son combat contre l’américain Foreman, porté par la ferveur d’un stade en ébullition.

« M’appelle Mohamed Ali », de Dieudonné Niangouna et Etienne Minoungou, est l’objet d’une première coproduction entre La Charge du Rhinocéros et le Festival des Récréâtrales de Ouagadougou.

Le texte original a été écrit tout spécialement par Dieudonné Niangouna pour Etienne Minoungou à partir de nombreux entretiens sur des sujets éthiques, politiques, historico-culturels… avec Etienne Minoungou. « M’appelle Mohamed Ali » est une création qui donne à réfléchir sur la résistance, la foi en soi, la complémentarité des êtres, la collectivité, la combativité et le franchissement des limites.

Suite au succès rencontré lors de la première présentation du spectacle au Festival d’Avignon 2014, « M’appelle Mohamed Ali » a été joué à Limoges, Marseille, au Burkina Faso, au Théâtre Le Public à Bruxelles ainsi que les 15 pays d’Afrique suivants (tournée dans les Instituts français) : Tchad, Ouganda, Kenya, Congo-Brazzaville, RDC Congo, Gabon, Côté d’Ivoire, Madagascar, Djibouti, Togo, Rwanda, Cameroun, Mali, Guinée Equatoriale, Maroc. Il a ensuite été joué à la Maison des Métallos de Paris, au TGP – scène nationale de Saint-Denis, à Bonlieu –scène nationale d’Annecy, à la Comédie de Caen et dans bien d’autres lieux encore en France et en Belgique.

Avec : Etienne Minoungou

Texte : Dieudonné Niangouna

Mise en scène et scénographie : Jean Hamado Tiemtore

 

 

Communiqué IFT

 

 

Charger plus d'articles
Charger plus par Anouar Chennoufi
Charger plus dans Régions

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

Des wagons antiques de la SNCFT à l’ISAMS, Avenue 5 août – Sfax

L’ISAMS (Institut Supérieur des Arts et Métiers de Sfax) vise à s’ouvrir de pl…