Accueil Societé La lutte contre la violence basée sur le genre à travers le réseautage et le plaidoyer régional, thème du 2ème Forum régional pour promouvoir les droits des femmes

La lutte contre la violence basée sur le genre à travers le réseautage et le plaidoyer régional, thème du 2ème Forum régional pour promouvoir les droits des femmes

0
0

-Adopter l’expérience tunisienne et marocaine comme exemple dans la mise en œuvre d’un cadre législatif pour lutter contre la violence faite aux femmes

-Sensibiliser les femmes aux mécanismes législatifs et juridiques pour lutter contre toutes formes de violence y compris la violence politique

La Coalition ISRAR pour l’Egalité et « l’Empowerment » organise aujourd’hui en partenariat avec les fondations Friedrich Ebert et avec le soutien de la Fondation Euro-méditerranéenne de Soutien aux Défenseurs des Droits de l’Homme – EMHRF et The Fund for Global Human Rights, un second forum sous le thème de : « la lutte contre la violence basée sur le genre à travers le réseautage et le plaidoyer régional » en présence de M. Taïeb Baccouche, Secrétaire général de l’Union du Maghreb Arabe (UMA) et d’un bon nombre d’experts et spécialistes dans ce domaine  de la Tunisie, du Maroc et de l’Algérie. Ce forum est organisé pour deux jours les 28 et 29 avril 2018 à Marrakech, au Maroc

Le programme du forum comprend des ateliers sur la mise en œuvre des dispositions de la loi portant sur la violence contre les femmes en adoptant l’expérience tunisienne et marocaine comme exemple, l’évaluation des mécanismes de démocratie participative dans la région et la présentation d’une stratégie pour assurer et protéger les droits économiques et sociaux .

Ce deuxième Forum a pour but de sensibiliser les femmes de l’importance de la loi qui porte sur la lutte contre la violence faite aux femmes et de défendre leurs droits et combattre toutes formes de violence sexiste et de discrimination dans tous les domaines. Il y aura une évaluation du travail des Organisations travaillant dans le domaine de l’égalité, et de mettre l’accent sur leur performance et les mécanismes adoptés, ainsi il sera appréciable d’évaluer les acquis de l’année 2017 au niveau des législations adoptées en faveur des droits des femmes.

La délégation tunisienne comprend Mme Dalinda Lagrech la directrice Générale du Centre de recherches, d’études, de documentation et d’information sur la femme (CREDIF) et Mme Bochra Bel Hadj Hamida militante des droits de l’homme et députée à l’ARP.

Il est à mentionner que la Tunisie a promulgué une loi fondamentale pour la lutte contre la violence faite aux femmes qui inclut dans l’un de ses chapitres la criminalisation de la violence politique d’où elle considérée le premier et unique pays arabe et africain qui a adopté une législation sur les crimes de violence politique contre les femmes.

Le forum est une occasion de présenter les initiatives récentes des pays présents, de donner l’impulsion à une coopération plus étroite entre les organisations internationales, les associations de la société civiles de plusieurs pays, les avocats, les magistrats et les activistes et les autres acteurs et de lancer des discussions qui serviront de base à une feuille de route pour un programme régional.

Ceci étant, il y a lieu de noter que ce deuxième forum s’intègre dans le cadre des priorités de la Coalition ISRAR pour l’Egalité et l’Empowerment pour promouvoir les droits des femmes à travers l’autonomisation économique des femmes qui permettrait de lutter très largement contre les inégalités hommes/femmes dans les pays de la région face à la nouvelle conjoncture, marquée par « le printemps arabe », qui a été marqué par l’adoption de nouvelles Constitutions, qui constitue une étape majeure dans le processus de parachèvement de la construction de l’État de droit et des institutions démocratiques, de la gouvernance démocratique et des droits humains au Maghreb.

Charger plus d'articles
Charger plus par Anouar Chennoufi
Charger plus dans Societé

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

AFREECAN: Opération Cap Bon octobre 2018

Instruire c’est Construire! Dans une action de solidarité digne de considération, organisé…