Accueil Societé élections Deuxième rapport d’ATIDE sur l’observation au démarrage du vote des forces de l’ordre et des militaires

Deuxième rapport d’ATIDE sur l’observation au démarrage du vote des forces de l’ordre et des militaires

0
0

L’ Association Tunisienne pour l’Intégrité et la Démocratie des Élections – ATIDE-, continue sa mission d’observation  du vote des forces de l’ordre et des militaires, sur 40 % des centres de vote étalés sur tout le territoire de la république Tunisienne ,et nous avons observé, la faiblesse dans le taux de participation et des infractions , les plus  importantes sont :

*  Non Concordance, entre le registre des électeurs et la mise à jour de la base de données des noms de quelques agent de l’ordre ,ce qui a par conséquent obligé les membres de l’instance à :

–          à   intégrer le nom de certains agents  et forces de l’ordre  dans les listes des électeurs civiles et reporter leur  vote  au 6 mai 2018 (circonscriptions Marsa, Fouchana et Sousse ville)

–          Une promesse de la part de l’instance des élections d’autoriser les personnes non inscrites sur le registre des électeurs des   forces de l’ordre et de l’armée  de voter  le 6 mai 2018.

*  La compagne électorale se poursuit dans les proximités des centres de vote à:

–          50 mètres du centre de vote de la circonscription de Khniss.

–          Une banderole de Nidaa tounes à 300 mètres du centre de vote de la circonscription de Jandouba.

–          Certains représentants des listes électorales n’ont de badges, et présentent des imprimés de l’instance des élections régionales sans photos (circonscription Kairouan, Jandouba,Mahdia Sfax)

*  Absence de photo d’identité sur les badges pour les membres d’un bureau de vote à Mahdia.

*  Rassemblement  de forces de l’ordre appartenant à deux syndicats des forces de l’ordre, devant le centre de vote 2 mars Sfax.

*  Tous les agents d’un bureau de vote à Ben Arous (Rades), ont quitté le bureau et abandonné l’urne sans contrôle.

*  L’intervention de certains agents de l’ordre, responsables de sécuriser le centre, dans l’organisation du processus électoral.

*  Au centre de vote de  Mhammedia, on demande une pièce d’identité à l’entrée du centre de vote.

*  Un agent de sécurité, responsable de sécuriser le centre de vote, demande aux observateurs de fermer leurs téléphone mobile a l’intérieur du centre de vote.

*  A  la circonscription de  Jendouba un électeur a signé à la place d’un autre électeur, sur la liste des électeurs.

La Présidente de l’Association Tunisienne pour l’Intégrité et la Démocratie des Élections

Leïla Chraïbi

 

 

Charger plus d'articles
Charger plus par Anouar Chennoufi
Charger plus dans élections

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

Appel à réviser la loi électorale et à respecter le principe de parité horizontale au sein du Conseil de l’Instance et ses branches régionales

La Ligue  des Electrices Tunisiennes a organisé, vendredi 13 juillet,  une conférence de p…