Accueil économie Recommandations du FMI pour les pays d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient en termes de croissance, emplois et réformes

Recommandations du FMI pour les pays d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient en termes de croissance, emplois et réformes

0
0

Le Fonds Monétaire International a annoncé mercredi dernier, à Dubaï, que les taux de croissance, au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, sont insuffisants pour créer des opportunités d’emploi, en particulier aux jeunes, compte tenu du niveau du taux élevé du chômage auquel est confrontée la région.

Dans le nouveau rapport rendu public par le FMI, autour des « Perspectives économiques régionales : Moyen-Orient et Afrique du Nord, Afghanistan et Pakistan », l’institution financière mondiale a souligné que les niveaux de croissance actuels dans la région MENA « ne généreront pas suffisamment d’emplois pour réduire le phénomène du chômage, qui a été une cause majeure du déclenchement des soulèvements du printemps arabe en 2011« .

Jihad Azour, Directeur de l’Afrique du Nord et du Moyen-Orient au Fonds monétaire international, a mis en garde contre la réticence des gouvernements de la région arabe à créer des emplois, indiquant à l’agence Associated Press que 23% des jeunes n’ont pas de travail.

Dans ce contexte, et pour surmonter cette situation inconfortable, les experts du FMI ont souligné l’importance de continuer à encourager une croissance plus forte et de compléter les réformes salariales du secteur public par d’autres réformes telles que les subventions énergétiques et l’adoption de systèmes fiscaux équitables, pour lui permettre de participer à accroitre l’investissement dans les infrastructures et la sécurité sociale.

Le FMI estime que bien que les salaires du secteur public soient élevés, les résultats socio-économiques dans la région restent inférieurs au niveau souhaité. « Les taux de chômage sont restés élevés et une compensation excessive dans le secteur public a faussé les marchés du travail. »

Afin d’obtenir des effets durables, le FMI a recommandé dans son rapport aux pays de la région de mettre en œuvre des réformes économiques profondes, de soutenir le secteur privé en prenant des mesures pour diversifier l’économie, et de renforcer la gouvernance et améliorer l’environnement des affaires et augmenter l’efficacité du marché du travail, avertissant de « l’inaction face à la crise de la dette qui se profile à l’horizon. »

La même source a ajouté que « d’autres réformes nécessaires pour prendre des mesures supplémentaires envers la suppression complète des subventions à l’énergie et opérer des changements dans le système de retraite et de la sécurité sociale, y compris la modification de l’âge de la retraite et les prestations de retraite. »

Le Fonds a également prédit que le taux global de croissance au Moyen-Orient et Afrique du Nord, qui comprend tous les pays arabes y compris l’Iran, un taux de 3,2% pour cette année, contre seulement 2,2% en 2017.

Source

Charger plus d'articles
Charger plus par Anouar Chennoufi
Charger plus dans économie

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

René Trabelsi commence à faire ‘plein gaz’ !

Le ministre du Tourisme et de l’Artisanat, René Trabelsi, a eu une journée chargée  …