Accueil économie La BCT fera appel au marché international pour un nouveau prêt en vue de financer le déficit du Budget de l’Etat, malgré l’aggravation de la crise économique

La BCT fera appel au marché international pour un nouveau prêt en vue de financer le déficit du Budget de l’Etat, malgré l’aggravation de la crise économique

0
0

Le Conseil d’administration de la Banque centrale de Tunisie s’est réuni, ce lundi 28 Mai 2018, pour la deuxième fois en 15 jours, pour suivre l’évolution de l’état des finances publiques à la lumière de la crise économique qui frappe le pays.

Au cours de la réunion, le Conseil de la Banque centrale a décidé de s’orienter de nouveau vers le marché international afin d’obtenir un nouveau prêt pour la mobilisation des ressources pour le budget de l’État, prévu dans la loi de finances 2018, et également pour répondre aux besoins du pays en devises étrangères, que ce soit pour financer le déficit budgétaire ou le déficit du compte courant.

Après les consultations autour des derniers indicateurs économiques et financiers et les attentes futures, le Conseil d’administration a estimé que la situation actuelle nécessite le recours au marché international pour répondre aux besoins de financement du pays et en raison de la pression croissante sur les taux de change et de la liquidité des actifs du marché financier interne.

Ce qui inquiète les économistes, c’est que le nouveau prêt, que la Tunisie compte obtenir sur le marché international, est un prêt qui sera principalement destiné à financer le déficit budgétaire et non pas financer les investissements et la création de la richesse, ce qui signifie que la Tunisie poursuit la politique de noyade avec les prêts à la consommation, sachant que l’orientation de la Tunisie vers le marché international, dans cette situation difficile, va inciter les bailleurs de fonds à profiter de la situation pour imposer leurs conditions à la Tunisie et appliquer des taux d’intérêt élevés.

D’autre part, et en ce qui concerne le suivi du développement du système bancaire, le Conseil de la Banque centrale a examiné un projet de circulaire pour les banques autour du développement des normes d’adéquation des fonds propres des banques, et l’introduction de nouvelles exigences en termes de risque de marché, afin de soutenir les mécanismes de gestion prudente, conformément aux normes internationales.

Charger plus d'articles
Charger plus par Anouar Chennoufi
Charger plus dans économie

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

Youssef Chahed donne le coup d’envoi au Forum international sur les Partenariats Public-Privé (PPP)

Le Chef du gouvernement Youssef Chahed, a supervisé ce mardi matin 18 Septembre 2018, au P…