Accueil économie Les entraves rencontrées par les Petites et Moyennes Entreprises tunisiennes à l’export

Les entraves rencontrées par les Petites et Moyennes Entreprises tunisiennes à l’export

0
0
  • Difficultés logistiques, douanières, administratives et financières
  • 61% des PME exportatrices ne cherchent pas de nouveaux marchés et ne s’ouvrent pas à d’autres marchés concurrentiels  

La Conect International a organisé mercredi 30 mai à Tunis un workshop sur « les entraves à l’export pour les PME tunisiennes », et ce, avec la présence de MM. Omar Bhéhi, du ministre du Commerce et Tarek Cherif président de la Conect ainsi qu’un nombre d’exportateurs, de chefs d’entreprise et des représentants des parties prenantes à l’export.

Mme Monia Saïdi, présidente de la Conect international a, à cette occasion, affirmé que les petites et moyennes entreprises tunisiennes sont confrontées à des grandes difficultés à l’export. La présidente de la Conect a appelé les structures concernées à mettre en place une stratégie nationale pour développer davantage l’export et les services financiers et bancaires au profit des entreprises exportatrices à travers des facilités financières et la simplification des procédures administratives.

Mme Saïdi a mis l’accent sur les entraves logistiques auxquelles font face les entreprises notamment celles liées au transport et à la Douane. Mme Saïdi a, dans le même contexte, appelé à mettre à la disposition des représentations diplomatiques tunisiennes des outils promotionnels au profit du marché tunisien à l’étranger.

Rappelant que 92% des entreprises exportatrices sont des PME, Tarek Cherif a affirmé que la taille de l’entreprise tunisienne est le principal handicap à l’export. Le président de la Conect a considéré que l’export est un facteur vital pour l’économie tunisienne. C’est pourquoi Tarek Cherif a appelé à faciliter davantage les procédures administratives et financières à travers l’ouverture de nouvelles agences bancaires tunisiennes à l’étranger.

 

 

Lors de la présentation de cette étude qui a porté sur un échantillon de 300 entreprises, M. Mohamed Torjeman, directeur du bureau d’études PRODATA, a souligné que 16,3% des PME sondées exportent à l’étranger et 61% des PME exportatrices ne cherchent pas de nouveaux marchés.

Mme. Jalila Ben Soltane, (PRODATA) a, pour sa part, présenté les entraves à l’export notamment liées notamment l’accès au financement, aux problèmes logistiques et douaniers et à la mentalité de l’exportateur tunisien qui n’est pas encore adaptée aux besoins des activités internationales.

Omar Béhi a rappelé que le ministère du Commerce a mis en place plusieurs mesures au niveau du transport, de la douane, des banques et de la Banque centrale pour impulser l’export. Omar Béhi a souligné que le ministère a œuvré à digitaliser les procédures pour faciliter aux chefs d’entreprise l’octroi les autorisations nécessaires à l’export.

Pour conclure, le ministre a rappelé que le gouvernement a doublé le budget alloué au Fonds de promotion des exportations pour atteindre 40 millions et 80 millions de dinars en 2019. Le ministre a annoncé que les exportations ont, au cours des quatre premiers mois, évolué de 32%.

 

 

Charger plus d'articles
Charger plus par Anouar Chennoufi
Charger plus dans économie

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

Youssef Chahed invite les hommes d’affaires saoudiens à doubler les investissements et les échanges commerciaux entre les deux pays

Dans la soirée du jeudi 13 Décembre 2018, premier jour de sa visite officielle au Royaume …