Accueil économie La CONECT appelle à l’abandon de la nouvelle taxe exigée des transporteurs algériens à leur entrée sur le territoire tunisien

La CONECT appelle à l’abandon de la nouvelle taxe exigée des transporteurs algériens à leur entrée sur le territoire tunisien

0
0

La CONECT exprime sa préoccupation suite à la décision relative à l’imposition d’une nouvelle taxe aux transporteurs algériens, à leur entrée sur le territoire tunisien, d’une valeur de 200 dinars.

Cette mesure  constitue une nouvelle entrave aux échanges commerciaux entre la Tunisie et l’Algérie.

Pour chaque entrée au territoire Tunisien, les conducteurs de camions ou bus, venant d’Algérie devront payer cette taxe et ce, dans tous les postes frontaliers algéro-tunisiens à caractère commercial.

Ce genre de dispositions créent  une instabilité règlementaire et constituent des obstacles pour les opérateurs économiques de nos deux pays frères et voisins.

La conjoncture actuelle nécessite une batterie de mesures de facilitation et de soutien en faveur des opérateurs économiques afin d’augmenter le volume des échanges commerciaux entre la Tunisie et l’Algérie qui est en deçà  du potentiel existant.

D’autant que des pays concurrents subventionnent le transport à l’export.

La CONECT appelle les autorités concernées à lever ces entraves à l’export qui freinent le développement de la PME tunisienne à l’International.

Charger plus d'articles
Charger plus par Anouar Chennoufi
Charger plus dans économie

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

La Turquie n’est pas le ‘miracle économique’ qu’on croyait, c’est plutôt un pays ‘fragile et déséquilibré’

Ceux qui ont voulu nous faire croire que la Turquie représentait bien le miracle économiqu…