« Guerret el anz » cette appellation peu poétique n’est autre que le terme qui désigne une période de grand froid  qui s’étend du 14 au 19 février ( selon le calendrier berbère) .

Que le parcours du combattant commence ! Oui, à Tunis, l’hiver ne ressemble pas à celui qu’on voit dans les films et la vie des Tunisiens est complètement chamboulée durant cette saison.

1-On ne peut plus être sexy/ élégant: C’est tout simplement une mission impossible, avec la boue qui couvre TOUTES nos rues. Même si vous ne faites que deux pas, vos pantalons, jeans, jupes et collants seront décorés par ces gouttelettes de « tab3a » si moches et si sales !

2-On ne peut pas porter tous les modèles de chaussures : Adios, les bottines à talons, les escarpins, les chaussures en daim… C’est l’ère des bottes de jardinier, en caoutchouc qui montent jusqu’au genou. Pour les mecs, place aux chaussures de chantier : très laide mais très efficace contre la pluie et la boue.

3-On ne peut plus être à l’heure : Que vous preniez le bus, le métro, le train, ou votre voiture, c’est presque une vérité scientifique : Dès qu’il pleut, c’est l’Apocalypse, et les embouteillages bloquent tout le monde.

4-On ne peut plus sortir où on veut : Les belles terrasses des cafés/bars et restaurants nous manquent déjà ! Quand il fait moche, les terrasses disparaissent, et le choix des endroits où l’on peut sortir est de plus en plus limité.

5-On ne peut plus se coiffer comme on veut : « Tiens y a un peu de soleil je vais me faire un brushing ! » Deux heures après, il pleut des cordes ! Vos cheveux frisottent instantanément et votre parapluie se casse (puisque vous l’avez acheté de l’un de ces vendeurs au Passage qui crient toute la journée « s7abaaa paraaaa ambrellaaaa »)

Allez, soyez patients, c’est bientôt fini, le printemps est prévu pour le 20 mars!

 

Charger plus d'articles
Charger plus par Salma Ben Taher
Charger plus dans Societé

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

Lancement fin juillet du « FCR village » pour les Tunisiens de l’étranger (TRE)

« Pendant la haute saison, la Tunisie reçoit plus de 4 millions de visiteurs dont 750 000 …